actualite | lundi 29 février 2016

Christophe Jacrot, l’enchanteur d’intempéries

Après avoir signé la réalisation de plusieurs films courts et un long-métrage dans les années 1980/90, Christophe Jacrot embrasse la photographie en 2006, suite à une formation de photojournalisme.


« J’acceptais alors une commande pour un guide touristique sur Paris, avec le cahier des charges suivant : produire des images ensoleillées de la capitale.
C’est à la météo catastrophique de ce printemps-là que je dois l’idée de « Paris sous la pluie », une série de photographies à contre-courant de l’imagerie touristique de la ville lumière, capturée sous les intempéries
.

Pris au jeu, j’ai conservé de cette expérience une relation très particulière au mauvais temps, un amour quasi fusionnel qui m’a amené à créer un univers visuel poétique lié aux variations météorologiques. »
Un typhon à Hong Kong, un déluge à Tokyo, une tempête à New-York, la pluie au Groenland, la mousson indienne, les neiges islandaises, le blizzard à Étretat, à Bucarest ou à Chicago… : aucune condition climatique n’arrête Christophe Jacrot,
bien au contraire !

Il s’intéresse justement aux humeurs du ciel, à leur dimension imprévisible et à leur potentiel onirique.

Une infinie variation d’ambiances et d’atmosphères que l’ouvrage « Météores », sorti en 2015 aux éditions h’Artpon, présente à travers quelques-unes de ses plus belles photographies.

« La pluie, la neige, le « mauvais temps », offrent des univers visuels qui généralement nous échappent parce que nous les fuyons en cherchant à nous mettre à l’abri.
J’ai voulu en capter les lumières subtiles, le fort pouvoir évocateur et romanesque, en adoptant une approche délibérément picturale et émotionnelle. »

christophejacrot.com

les autres actualité
jeanne menetrier
+




Vos informations ont été reçues.

Votre demande sera traitée dans les plus brefs délais.

Vos informations sont en train d'être envoyées.

Merci de patienter.