photographie


Jocelyn Trembleau

Auteur-photogrpahe

Promotion : 2012



Jocelyn trembleau, 33 ans, est auteur-photographe. La photographie est, pour lui, quelque chose de naturel qui s'est développée au travers de ses expériences, voyages, de ses rencontres qui l’ont poussé petit à petit vers cette passion.

Après 3 années passées à l’ETPA à Toulouse, où il a étudié la photographie, il a reçu en 2012 une mention du grand jury pour l’ensemble son travail.

Il a fait pas mal de choses avant d'entrer à l'ETPA : après le bac il a eu un BTS communication/publicité, c’était "une filière à la mode", comme il l'explique, l’époque de 99F de Frédéric Beigbeder. Même s'il n'avait aucune envie de travailler là dedans, il y a appris à lire, à décoder et à composer une image.

"Je montre, je raconte des histoires. Je pense que les gens qui regardent une photo doivent ressentir quelque chose.
Mes photos sont comme des témoignages, elles ont parfois juste le mérite d’exister.
Je ne cherche pas forcément la belle image, mais l’image sur laquelle on va s’arrêter, on ne peut empêcher les gens de voir dans une image leur interprétation plutôt que la notre, c’est dû à leurs expériences personnelles. Certaines images fonctionnent comme une madeleine de Proust,
ou les renvoient à leur imaginaire, leur tirent des sentiments bons ou mauvais, et… c’est là où une image est intéressante.

Je cherche toujours à mettre de la distance entre la réalité que je prends et mes images. La réalité n’est pas forcément celle qu’on croit.

Je ne fais peu ou pas du tout de mise en scène, j’aime prendre sur le vif, même prés du sujet celui-ci doit m’oublier. Souvent cela nécessite un travail en amont si on doit rentrer dans l’intimité des personnes que l’on photographie, ou être très discret dans la rue par exemple, mais il y a de très bons appareils pour ça."

Et quand on lui demande d'où viennent ses inspirations, s'il a un sugit de prédilection, il répond :
"Quand je regarde mes séries, je m’aperçois que je pioche dans ma vie.
Ma série « une époque s’éteint » est une série sur les derniers paysans en France, mais surtout cela parle du monde de ma grand-mère.
« Régression » parle de fracture sociale, mais parle de deux amis à moi.

Je n’ai pas de sujet de prédilection, il y a des sujets partout, il suffit de voir ceux qui ont un potentiel, et ceux qui sont susceptibles aussi de vous apprendre des choses."






Vos informations ont été reçues.

Votre demande sera traitée dans les plus brefs délais.

Vos informations sont en train d'être envoyées.

Merci de patienter.