close
Venez à notre rencontre ! VISITES PRIVÉES (sur rendez-vous) Plus d'infos
Revenir aux actualités

Conférence de Grégoire Eloy
Vers un monde nouveau à construire

Actualité.31 janvier 2022
Toulouse
arrow-down

Régulièrement dans l'année, nous invitons des professionnels à présenter leur parcours et leur actualité à nos étudiants. Intitulé "Les grands témoins de la photographie", cette série de conférences est l'occasion d'aborder des thèmes divers qui sont autant de sujets créatifs potentiels. Tous ces intervenants sont désireux de partager leur passion avec nos apprentis photographes, et aujourd'hui, il s'agit de Grégoire Eloy et du thème "Vers un nouveau monde à construire".

Né en 1971, Grégoire Eloy est photographe documentaire depuis 2003. Pendant 10 ans, il a voyagé dans les pays d’Europe de l’Est et d’Asie centrale pour des projets au long cours sur l’héritage soviétique et les guerres du Sud Caucase, notamment ses séries Les Oubliés du Pipeline (2006) et Ressac (2008-2013). En 2010, il collabore avec la communauté scientifique pour une trilogie sur la science de la matière qui a fait l’objet d’une série de livres monographiques dont A Black Matter (Journal, 2012) et The Fault (RVB Books, 2017). Le dernier volet, sur la glaciologie, est en cours.

Depuis 2015, il s’intéresse à notre rapport à l’environnement et au sauvage lors de résidences immersives en milieu naturel : Résidences du Guernsey Photography Festival (2016-2017), du Tbilisi Photo Festival (2018-2020), du Champ des Impossibles (2020-2022) et du festival l’Homme et la Mer du Guilvinec (2021). Grégoire Eloy est lauréat de la Bourse du Talent Reportage en 2004. Il est membre du collectif Tendance Floue depuis 2016. En 2021, Grégoire Eloy est lauréat de Prix Niépce, une candidature parrainée par Philippe Guionie. En 2021, Grégoire Eloy est lauréat de la Résidence 1+2 à Toulouse (programme de résidences photographiques dont l'ETPA est un partenaire historique). Au croisement des sciences de la matière et de la glaciologie, il participe de cette hybridation des champs de la connaissance. Le public a pu découvrir son travail fin 2021, aux côtés de Myriem Karim, Laure Winants et Margaux Chataux.

 

(Crédits photo portrait : Arnaud Montfort)