etpa photographie
L'ETPACampus de Rennes

L'ETPA
Campus de Rennes

Découvrez notre campus de Rennes

Nos étudiants en visite chez DONTNOD à Paris (Jeu vidéo)

2021-10-06

En juin dernier, avait lieu une game jam inter-écoles ETPA, regroupant nos 3 campus de Toulouse, Montpellier et Rennes. À l’issue de ce "battle", 7 étudiants de Rennes ont eu la chance de gagner un aller-retour tous frais payés à Paris, pour découvrir les studios DONTNOD de l'intérieur. Ce studio français est à l'origine de jeux tels que Vampyr, Life is strange ou encore Remember me.Accueillis par Abrial Da Costa – Chief Business Development Officer chez DONTNOD – nos étudiants  ont eu le grand privilège de découvrir les nouveaux locaux parisiens du studio, situé tout au nord de Paris. Créé en 2008 par Hervé Bonin, Aleksi Briclot, Alain Damasio, Oskar Guilbert et Jean-Maxime Moris, le studio compte parmi les plus grands studios français, lauréat de nombreux prix avec un fan club impressionnant venant du monde entier ! DONTNOD s’est spécialisé dans le développement de jeux d'aventure, de rôle et d'action. Il recrute régulièrement de jeunes talents fraîchement diplômés, et notamment les nôtres.Après avoir pu poser toutes les questions qu’ils le souhaitaient à leur hôte, les étudiants ont eu l’énorme surprise de rencontrer Oskar Guilbert, l’un des fondateurs du studio. Ce dernier avait l’air très heureux de pouvoir accueillir toute cette nouvelle génération de futurs artistes, développeurs et autres designers. C’est donc avec les yeux remplis d’étoiles que ces derniers ont regagné Rennes en début de soirée, arborant fièrement un totebag aux couleurs du studio.

etpa

Notre titre RNCP confirmé cette année ! (Jeu Vidéo)

2021-02-17

Bonne nouvelle pour notre formation professionnelle Jeu Vidéo, notre titre RNCP est confirmé et ce, au moins jusqu'en 2024 !un gage supplémentaire pour travailler dans le secteur du Jeu VidéoLe choix d'une formation post-bac n'est pas toujours facile. Beaucoup de questions et d'incertitudes sur notre avenir se posent alors. Est-il préférable d’intégrer une école publique ou privée ? Le contenu des formations est-il équivalent d’une école à l’autre ? Quelle valeur aura mon diplôme sur marché du travail ?Heureusement, il existe des repères concrets qui garantissent la qualité d’une formation, certaines sont même certifiées par l'État et reconnues par l'Union Européenne. C’est le cas de notre formation Jeu Vidéo, un diplôme qui donne à nos étudiants toutes les chances de trouver du travail à l'issue de leur cursus.C’EST QUOI LE RNCP ?Le RNCP (ou Répertoire National de la Certification Professionnelle) est une certification assurant que la formation concernée apporte bien les compétences, aptitudes et connaissances nécessaires à l’exercice d’un métier. Celui-ci est géré et délivré par France Compétences, une institution nationale publique.Il ne se contente pas seulement de renseigner sur le niveau d’études achevé, il indique aussi la fonction que la formation permet d’occuper. Et cela concerne de nombreux domaines, dont les métiers du Jeu Vidéo.Les titres certifiés dans le secteur du jeu vidéo permettent d'obtenir un niveau de compétences reconnu par les éditeurs de jeux vidéo, les développeurs techniques et artistiques. Ils assurent une meilleure adéquation entre les compétences et aptitudes des candidats et les attentes et besoins du secteur.Pour obtenir ce précieux sésame, l’organisme de formation doit remplir certains critères tels que l’adéquation entre les emplois existants dans l’industrie et le métier visé par la formation, la mise en place de procédures de contrôle, ou tout simplement la qualité de la formation.Titre RNCP de niveau 6 (bac+3/4)Notre formation Jeu Vidéo propose à ses étudiants un parcours d’excellence, les préparant de la meilleure des façons à une carrière professionnelle à la hauteur de leurs attentes et de leurs ambitions.Entre cours théorique, ateliers avec des professionnels reconnus par leurs pairs et un projet de fin d'études (visant à créer un jeu vidéo de A à Z), l'ETPA tente de répondre à un fort besoin du secteur tout en offrant à ses étudiants des opportunités professionnelles durables.C'est pourquoi le Répertoire National des Certifications Professionnelles nous a accordé ce titre qui certifie nos étudiants d'obtenir un diplôme reconnu comme un BAC+3/4 !DÉtails du RNCP "Concepteur de jeux vidÉo"

etpa

School Must Go On 2 – l'ETPA au second confinement

2021-01-19

Depuis presque un an maintenant, nous subissons les effets d'une pandémie qui met à mal l'économie et la santé du pays. Certains secteurs sont plus touchés que d'autres et l'enseignement supérieur en fait partie. Alors que les universités ont fermé leurs portes, obligeant les étudiants à suivre le programme à distance, le décrochage scolaire menace de compromettre l’obtention de leur diplôme. Heureusement à L’ETPA, la majorité des cours a pu continuer en présentiel. Un choix assumé qui a permis de maintenir un enseignement de qualité et de préserver le bien-être de nos étudiants.Une année sous le signe du bouleversement et de l'adaptationIl y a un an, nous découvrions l'existence du Coronavirus qui allait chambouler nos vies, déconstruire un ordre et un quotidien établi, remodelant le fonctionnement de notre société pour nous plonger au cœur de ce qui pourrait être un mauvais scénario de science-fiction.Un premier confinement ordonné en mars bouleversa nos méthodes éducatives, imposant à tous de rester chez soi. Étudiants, professeurs et équipes administratives ont dû se réinventer et s'adapter afin de maintenir la continuité pédagogique et assurer l'intégralité des cours. Un défi qui a été relevé afin que les étudiants pâtissent le moins possible de cette situation hors norme.De multiples dispositions avaient été prises avec, notamment, une prise de contact hebdomadaire téléphonique pour chaque étudiant, le suivi régulier des cours diffusés à distance, le maintien des examens tout comme des stages.Maintenir les cours, pour les étudiants avant toutLoin de se calmer, le cauchemar connu un nouveau rebond avec l'annonce fin octobre du second confinement. Cela, à peine après les premières semaines de reprise des cours de la rentrée. Les écoles du supérieur se devaient de rebasculer l'enseignement en digital. Après l'incertitude des premières heures les campus ETPA ont acté le maintien des cours en présentiel dans le cadre de leur bonne mission pédagogique et surtout pour ne pas dégrader l'apprentissage des étudiants. Seuls les enseignements théoriques qui pouvaient l'être ont été digitalisés, les cours nécessaires demandant une pratique se sont faits à l'école. Bien entendu, toutes les mesures sanitaires et toutes les précaution ont été prises et renforcées afin de permettre aux élèves et aux professeurs d'évoluer dans un environnement le plus sécuritaire au possible.J'ai passé mon premier confinement seul chez moi à attendre les cours en ligne, et ne rentrer le week-end que pour travailler. Pour le coup, le second je l'ai passé dans la résidence, au-dessus de l'école, et les cours n'ont été qu'à 20% en distanciel. Je n'avais pas vraiment l'impression d'être confiné. (Romain, 1ère année Jeu Vidéo à Montpellier)Notre école formant aux domaines spécifiques que sont les arts appliqués, il s'agit de matières difficilement dématérialisables. Cela a été fait lors du premier confinement mais les conditions n'étaient pas celles d'une rentrée comprenant des étudiants découvrant le campus, démarrant une nouvelle année et des nouveaux cours, rencontrant de nouveaux professeurs et assimilant de nouvelles façons de travailler. Il aurait été catastrophique de dématérialiser la totalité des formations. Les cours en présentiel permettent aussi de préserver une certaine équité entre les étudiants. En effet, le digital peut se montrer inégal entre les personnes (le débit internet selon le lieu de résidence et sa qualité, le matériel etc.). De quoi devenir rapidement un enfer pour certains. La communication et le temps d'attention est loin d'être le même par rapport au présentiel. Les interactions sont plus compliquées à distance derrière un écran. Enfin, le présentiel permet de calmer le stress ressenti face à la situation de ce nouveau confinement. Notons qu'une étude menée par l'Observatoire de la Vie Etudiante (OVE) souligna que près de 31% des étudiants ont présenté des signes de détresse psychologique pendant le premier confinement. Ce second confinement n'aurait fait que les fragiliser encore un petit peu plus.Ça m’a permis de ne pas décrocher, de garder une rigueur dans le travail, il y avait quand même des choses à rendre, des choses à faire. Heureusement, parce que ça nous a forcé à rester en mouvement. (Mathieu, 2ème année Praticien Photographe à Toulouse)Pouvoir maintenir les cours s'inscrivait également dans une démarche de soutien et de lutte pour la santé mentale et le bien-être de nos étudiants. De manière générale, ce premier confinement a été très mal vécu par plusieurs étudiants, les isolants, les fragilisants, poussant certains au décrochage. Il n'est pas non plus à oublier les conditions de vie de cette tranche de la population pour nombre d'entre eux : loin de leur famille, logement étroit, disparition des liens sociaux, solitude. D'ailleurs, de nombreux articles de presse ont relaté au cours de ce second confinement des propos d'étudiants - ne pouvant aller en cours - se sentant "punis", "isolés" et "délaissés". Ce qui devrait être les plus belles années de leur vie se commuant en peine.C'est pour cela que le corps enseignant et les équipes administratives se sont vouées aux étudiants pour leur offrir, le plus possible, un semblant de normalité et des cours de qualité.C’est important d’avoir une présence physique avec nous, les professeurs, ils ont besoin de repères, ils ont besoin qu’on leur apprenne comment fonctionne l’école et il est très important pour eux d’avoir un contact. C’est plus facile pour eux de poser des questions et d’intervenir quand on est dans la même pièce. Il y a aussi des problématiques matérielles lorsqu'ils sont en distanciel, avec les micros, les caméras, etc. (Jérémy Forveille, professeur de Game Design à ETPA Toulouse)

etpa

visuel-ubisoft-1200x1200.jpg

Une expo Ubisoft dans notre campus de Montpellier (Jeu Vidéo)

Ubisoft Montpellier se raconte au Campus CréatifPour inaugurer son cycle d’expositions dédiées aux univers de la création digitale, le Campus Créatif accueille le studio Ubisoft Montpellier. Le célèbre studio, à l’origine de hits comme Rayman ou Beyond Good and Evil, revient sur ses 27 ans d’histoire à Montpellier.Rayman, Les Lapins Crétins, Beyond Good and Evil… Depuis 27 ans, Ubisoft Montpellier a marqué l’histoire des jeux vidéo avec ses productions saluées par le public et la critique. Pionnier des industries créatives à Montpellier, le studio n’a eu de cesse de grandir, comptant désormais plus de 400 salariés dans son bâtiment ultramoderne, à Castelnau-le-Lez.Pourtant, leur créativité, leur savoir-faire et leur talent n’avaient jamais fait l’objet d’une exposition rétrospective. ESMA et ETPA ont décidé de corriger cela. Du 5 février au 7 mai, les deux écoles ESMA et ETPA invitent Ubisoft Montpellier à se raconter au sein du Campus Créatif.L’expositionL’exposition Ubisoft, Une Odyssée montpelliéraine, a été confiée au commissaire Jean Zeid, journaliste et historien de l’univers vidéoludique. En lien avec les équipes du studio, des écoles et les scénographes d’Arscènes, il a conçu un parcours didactique et pédagogique, résumant le meilleur d’Ubisoft : créativité, innovation technologique et amour de la nature.L’exposition est construite autour de deux grands axes. D’un côté, une Timeline, frise chronologique de 15 mètres, souligne les grandes étapes de développement du studio. De nombreux écrans offrent des témoignages exclusifs des acteurs qui ont contribué à la renommée du studio. Pour rendre l’expérience ludique et familiale, 7 jeux emblématiques du studio font l’objet d’installations originales. Du tout premier Rayman au futur Beyond Good and Evil 2, l’histoire du studio prend vie, et offre à découvrir les secrets de jeux tels que King Kong, Les Lapins Crétins, From Dust et Soldats Inconnus.On y retrouvera 150 œuvres, dont 60 originales, notamment des artworks, les premiers croquis de personnages ou décors des jeux. Mais aussi des statues géantes de personnages, jaquettes de jeu. Il sera même possible de retrouver le plaisir de ces grands titres, avec un corner de Jeux installé à la Halle Tropisme. Dont des jeux ETPA (école de jeu vidéo du réseau).Une chance pour les étudiants ETPALes étudiants de notre campus montpelliérain vont être à quelques pas de l’exposition au quotidien. Rien de mieux pour booster leur créativité.Pour le Campus Créatif, ce projet est l’occasion de s’ouvrir au grand public, avec un premier rendez-vous d’envergure internationale. Ce n’est que le début d’un grand cycle d’expositions, qui se poursuivra pendant plusieurs années, avec d’autres grands noms de la créativité digitale. Les surprises ne font que commencer !

Epta - nous rencontrer
bastien-grivet-conf.jpg

[CONFÉRENCE] Jessica Rossier et Bastien Grivet (Jeu Vidéo)

Si vous vous intéressez un minimum au monde de l'illustration et de l'animation, vous devez surement connaître ce couple d'artistes français devenu "famous" grâce à SPIDERMAN : Into the Spider-verse. Un film d'animation au style novateur, qui a à la fois marqué le grand public et lancé une tendance graphique.L'an dernier, nous avions le plaisir de recevoir Bastien Grivet pour une conférence avec nos étudiants EPTA et IPESAA (notre école d'Illustration Concept Art). Armé de son ordi portable et d'un micro chauffé à blanc, il a régalé une salle entière d'étudiants avec ses anecdotes et ses conseils de pro.Il y a quelques semaine, ce concept artist de haut vol est revenu nous voir mais cette fois, il était accompagné de sa complice : Jessica Rossier. Cette dernière n'est pas en reste puisqu'elle est environment artist, et Creative Director, de la société qu'ils ont montée tous les deux : Wardenlight. C'est avec ce studio qu'ils ont travaillé tour à tour sur des jeux tels que Elder Scrolls Online, Shadow of War ou encore Darksiders III. Ce fût un réel plaisir de les écouter nous parler de leur carrière, avec ses aléas et ses réussites. De véritables pépites qui sont autant de conseils pour la futur génération d'artistes qui habitent notre école. Leur conférence s'est terminée sur une démonstration de leur talent (la reproduction d'une pièce, totalement réalisée en matte-painting numérique), et une série de questions posées par nos étudiants. Mais ce qu'il faut retenir de cette conférence, c'est avant tout l'importance de remettre l'aspect humain au centre de la créativité artistique et des collaborations professionnelles, comme nous l'explique Jessica et Bastien :"Le côté humain, et le retour d'expérience client, c'est vraiment le plus important pour nous parce que c'est aujourd'hui ce qui s'enseigne le moins." Enfin, ils ont eu la gentillesse de nous accordons une courte interview que vous pouvez découvrir dans cet article. Merci encore à ce binôme de talent, pour leur temps et leur bonne humeur !  

Epta - nous rencontrer

ETPA école jeux vidéo Rennes



Etpa - Contactez-nous

Contact

Pour toute information, vous pouvez contacter nos équipes par téléphone, mail ou courrier.