Pacman music

L’importance croissante de la musique dans les jeux vidéo

11/05/2016 - 2 minutes
Actualité
Dans les années 70, la musique était réduite à une portion limitée par la technologie. Des jingles, cinq secondes (cf : Pong) étaient utilisés avant l’avènement des consoles dans les années 80.
 
La NES a marqué les esprits. Des compositeurs ont remplacé les développeurs dans la création de thèmes.

L'arrivée de Super Mario Bros reflète cette évolution avec entre autres le thème principal ou le thème « underworld ».

Puis de nouveaux ordinateurs sont apparus : Atari ST et Amiga. Des artistes comme Jean-Michel Jarre, Mike Oldfield en ont profité. 

Exxos collabora avec Jarre pour illustrer la musique d'introduction de L’Arche du Captain Blood.

La Super Nintendo au début des années 90, stimulera la qualité sonore. Super Mario Mario World, Zelda 3 ou Super Castlevania IV ont innové avec leur bande-son.

L'arrivée des consoles (dites 32-bits) au milieu des années 90 fut une aubaine. Avec la Saturn et la Playstation, utilisant le format CD, les compositeurs pouvaient enfin créer avec de vrais instruments.

Par ailleurs, la musique des jeux vidéo a profité progressivement que le jeu se soit élargi au grand public. Les développeurs font désormais appel à des compositeurs reconnus pour leurs musiques de films, comme Harry Gregson-Williams (Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty) ou Hans Zimmer.

Beaucoup d'artistes (pop, du rap, rock), ont accepté que leurs titres soient exploités voire ont composé des titres spécialement.
A l’évidence, la musique de jeux vidéo a accédé à la reconnaissance. Elle est même sortie des consoles. Les concerts de thèmes issus de jeux célébres se comptent par dizaines. Les jeux video musicaux ont émergé. 
On est désormais loin des jingles des débuts!

Vidéo de musiques de jeux vidéo
573351102d1b7.jpg
57334c8e03a38.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités