close

CE SITE UTILISE DES COOKIES ET VOUS DONNE LE CONTRÔLE SUR CE QUE VOUS SOUHAITEZ ACTIVER

Tout accepter
Parametrer

Personnalisation des cookies

arrow-down
Enregistrer
Revenir aux actualités

Les lieux abandonnés du photographe James Kerwin

actualité . 08 août 2017
arrow-down-dark

Auteur photographe originaire de la petite ville de Norwich au Royaume-Uni, James Kerwin se spécialise dans l’illustration et la photographie d’architecture.

Après six ans d’exploration des genres, il commence sa première série de lieux abandonnés en 2013.

Intitulée "Decadence", on y découvre des intérieurs désaffectés issus de nombreux pays d’Europe. James décrit cette série par la définition de son titre, il y évoque le déclin moral et culturel, caractérisé par l’indulgence excessive présente dans la profusion de biens inutiles et la surconsommation.

Il appelle sa deuxième série "Neglected", qui signifie "négligé" dans le sens : qui ne reçoit pas l’attention désirée. Celle-ci dévoile de vieux palais d’Italie, de Pologne, des usines et des maisons désaffectées de France et de Belgique, mais aussi des intérieurs de train et d’avion abandonnés.

Dans sa troisième série appelée "Domum Dei" (maison de dieu en latin), on y trouve uniquement des bâtiments religieux, des chapelles et des églises oubliées.Dans cette série, il raconte l’abandon de la croyance religieuse, et plus particulièrement de la foi chrétienne, dans certaines parties du monde.

Beaucoup d’églises ferment leur porte, notamment en Grande-Bretagne, et c’est là un excellent prétexte pour y développer ses réflexions et son art. Dans ses clichés, on peut y voir la trace de l’homme qui s’estompe peu à peu et laisse place à la nature qui y reprend ses droits.

Mais ce ne sont là que quelques exemples, un détour par son site vous aidera à mieux comprendre ses travaux : jameskerwin.uk