close

CE SITE UTILISE DES COOKIES ET VOUS DONNE LE CONTRÔLE SUR CE QUE VOUS SOUHAITEZ ACTIVER

Tout accepter
Parametrer

Personnalisation des cookies

arrow-down
Enregistrer
Revenir aux actualités

L'oeil du photographe professionnel Pierre-Louis Ferrer à travers ses photographies infrarouge.

actualité . 31 octobre 2018
arrow-down-dark
Pierre-Louis Ferrer débute la photographie en 2006 en parallèle de son métier dans l’ingénierie aéronautique.
Ce n’est qu’en 2016 qu’il bascule et décide de devenir photographe professionnel.
Ses travaux couvrent de nombreux sujets : paysages, architecture, portrait…

La particularité de ses réalisations réside dans leur approche expérimentale, faisant largement usage de filtres infrarouge et ultraviolet, permettant d’étendre le domaine spectral de ses clichés.

Par exemple, dans sa série « Périg’Or Jaun », Pierre-Louis Ferrer aborde les paysages typiques de la Dordogne avec la technique de la photographie infrarouge numérique, offrant un résultat de végétation surprenante, variant dans une palette de jaunes vifs et lumineux.


Il trouve ainsi le moyen de nous faire redécouvrir la beauté de la région, tout en faisant un clin d’œil aux quatre appellations touristiques du Périgord vert, noir, blanc et pourpre.

On peut aussi trouver dans son portfolio d’autres séries de paysages avec des végétations capturées en infrarouge dans une gamme plus classique de rouges, mais tout aussi surprenantes.

« Hail to the sun » est une série de portraits montrant des modèles photographiés à l’aide de filtres ultraviolets.
Il met ainsi en valeur de nombreux détails de la peau, normalement invisibles à l’œil nu.
Ce procédé permet à Pierre-Louis Ferrer de rendre visible ce qui ne l’est pas et de mettre en avant le temps qui passe.

Un artiste à découvrir plus en lumière sur son site : http://www.plferrer.photos/portfolio/