close

CE SITE UTILISE DES COOKIES ET VOUS DONNE LE CONTRÔLE SUR CE QUE VOUS SOUHAITEZ ACTIVER

Tout accepter
Parametrer

Personnalisation des cookies

arrow-down
Enregistrer
Revenir aux actualités

actualité . 10 mars 2016
arrow-down-dark

S’il est des photographes qui ont littéralement traversé toute une moitié de XXe siècle en marquant de leurs clichés un pan de l’histoire du monde occidentale, Ken Regan fait définitivement partie de cette catégorie.

En 1970, il crée sa propre agence, Camera 5, et avec une quinzaine de collaborateurs photographes, il couvrira pendant plusieurs décennies l'actualité du monde. 

Son regard couvre toute son époque : à travers les États-Unis dans leur ensemble, la guerre du Vietnam, plusieurs conflits dans le golfe persique ou ceux en Bosnie…

Il a aussi énormément travaillé en Afrique, notamment sur des sujets comme les épidémies de famines en Éthiopie.

À travers un parcours hors normes,il a aussi eu la chance de suivre des tournées de grands noms de la musique rock tels que Bob Dylan ou les Rolling Stones, ou couvrir des évènements comme Woodstock ou le célèbre spectacle d’aide au Bangladesh organisé par George Harrison en 1971.

Plus de 200 de ces photographies ont été utilisées pour faire la couverture de grands magazines.

Depuis une vingtaine d’années, il collabore aussi avec l’industrie du cinéma et a notamment travaillé au côté du réalisateur Jonathan Demme sur des films comme Philadelphia ou le Silence des Agneaux.

Il continue d’exercer aujourd’hui et profite de la moindre occasion pour participer à des conférences dans des écoles de photographie ou de journalisme.

Ken Regan