0t9a6484.jpg

Des étudiants ETPA à la Global Game Jam (Online)

18/02/2021 - 4 minutes
Actualité
Toulouse
Montpellier

Pour cette édition 2021, deux groupes d'étudiants ETPA ont participé à l'une des Game Jam les plus importantes de l'année

Pour ceux qui ignorent encore de quoi il s'agit, une Game Jam est un événement dans lequel des étudiants/passionnés/professionnels du jeu vidéo se réunissent en équipe pour mettre leur créativité et leur talent à l'épreuve. Le but étant de créer un prototype à partir d'un thème déterminéet en un temps record ! 24 à 72h en moyenne leur sont accordées, cela dépend des règles établies par les organisateurs. 

D'ordinaire, une game jam réunit tous les participants dans un même endroit. Convivialité et effluves animales sont de la partie, mais c'est un peu différent pour la Global Game Jam puisqu'elle a lieu en ligne.

Cette année, ce n'est pas moins de 28 000 créateurs, répartis dans 104 pays différents, qui ont participé à l'événement, pour un total de 6000 jeux sortis tout droit leurs esprits dérangés !

Parmi eux, des étudiants de Toulouse et de Montpellier qui ont dû créer un jeu en 48h, à partir du thème suivant : "Lost&Found".

Des étudiants de 1ère et 2ème année ont relevé le défi...depuis chez eux

À ma droite, je vous présente :

l'équipe de 2ème année toulousaine : la team SaWype !

the-swipe-forest.png

Ces 6 compères ont intitulé leur jeu The Swipe Forest. Mis à part deux d'entre eux, c'était leur toute première expérience de Game Jam.

Dès le début du projet on s’est très bien entendus, il n’y pas eu de tension, on était
tous sur la même longueur d’onde, et ça c’était génial ! (Emma)

L'équipe a travaillé à distance, en vocal, pour créer un puzzle game dont les 2 héros sont une humaine et son familier. Alors qu'ils traversent une forêt, les deux amis se perdent et se retrouvent isolés l'un de l'autre. Le joueur alterne alors entre les deux personnages et doit comprendre l'utilisation des différentes orbes magiques pour les aider à retrouver leur chemin et les réunir à nouveau.

team-sawype.png

Tout le long du projet la bonne humeur était présente. Lors des 2 dernières heures, la direction artistique du jeu et son développement étaient terminés. Il ne restait plu qu'à mettre en place le Level Design.
Nous avons alors tous mis la main à la patte pour terminer à temps les niveaux qui constituent le jeu. Un chapitre très stressant, puisque un puzzle game sans niveau n’a aucun intérêt. (Marie)

Tester The Swipe Forest

À ma gauche, les challengers montpelliérains

qui suivent une 1ère année au campus Créatif ! 

team-montpellier-ataraxy.jpg
(Ouais, les mecs se la jouent "mystère"...)

Ces 4 là ont préféré travailler en live et se sont réunit dans un appartement tout équipé, aux lumières néon tamisées, en toute intimité...

Ataraxy est un jeu narratif dont le but est de collecter des artefacts, représentant chacun différentes émotions, pour atteindre l'ataraxie (la tranquillité de l'âme). 

Le défi que représentaient la programmation pure et l'implémentation des designs dans le jeu, nous a obligé à avoir une organisation béton tout le long de l'épreuve. (Brieux)

Leur intension de départ ? Faire comprendre aux joueurs l'importance des émotions. Pour cela, ils se sont appuyés à la fois sur la narration et un game design qui comporte essentiellement 2 phases : le déplacement de l'âme du joueur dans une sorte de labyrinthe, et une phase plus technique, consistant à sonder une zone en 3 dimensions pour trouver l'artefact invisible. 

ataraxy-article.jpg

Le but était de créer un jeu représentant un minimum de défi, mais assez simple pour laisser le joueur libre d'interpréter les thèmes abordés.

À noter qu'il y a eu un vrai travail de composition sur la musique, et cette dernière participe grandement à l'immersion dans le jeu.

Tester Ataraxy

Bravo à tous pour avoir relevé ce challenge !!

0t9a6436.jpg
0t9a6442.jpg
0t9a6443.jpg
0t9a6445.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités
transmusicales-jeu-video

Transmusicales 2022 : nos étudiants réalisent un jeu vidéo en lien avec le festival

09 janvier 2023

44e Rencontres TransMusicales : les étudiants de Rennes aux premières loges !Partenaire du festival des TransMusicales, l’ESMA Rennes a permis à ses étudiants en Jeu Vidéo de participer à la 44e édition de l’événement, dans l’optique de créer un jeu en rapport avec le festival.Les TransMusicales : “Comme si vous y étiez !”Depuis 2021, la formation en jeu vidéo de l’école de Rennes bénéficie d’un partenariat inédit avec le festival des TransMusicales. C’est d’ailleurs dans ce cadre que les étudiants de l’école ont créé en avril dernier des jeux vidéo en lien avec l’édition 2021 du festival, dans l’optique de retracer l’expérience de l’événement et de permettre au joueur d’incarner un festivalier, un ingénieur du son, ou encore de tester ses connaissances en matière de musique dans un quizz interactif. Une expérience virtuelle, qui a permis aux gamers de vivre le festival comme s’ils y étaient ! Cette année, ils étaient donc une vingtaine d'étudiants de l’ESMA Rennes à déambuler au cœur de la 44e édition des TransMusicales, pour tenter de s’imprégner de l’énergie de cet événement, qui n’est autre que l’un des rendez-vous majeurs des musiques actuelles. Invités en mode VIP, ils ont pu découvrir les coulisses du festival, aller à la rencontres des techniciens, interviewer les musiciens présents… De quoi les inspirer dans la conception des jeux en lien avec l’événement qu’ils réaliseront prochainement, et dont ils dévoileront le contenu au printemps prochain.Les TransMusicales, c’est quoi ?Ce festival rennais créé en 1979 est le rendez-vous incontournable des amateurs de musiques actuelles. Avec des événements organisés tout au long de l’année, et qui se manifestent dans des formes aussi diverses qu’hétéroclites (concerts, ateliers, rencontres…), les TransMusicales atteignent leur paroxysme à l’occasion du festival - les Rencontres TransMusicales de Rennes - qui rassemble chaque année entre 50 et 60.000 participants.

Etpa - Actualités