etpa game design

Devenez le Game Designer de demain !

14/04/2017 - 2 minutes
Actualité

La formation dispensée par l’école de jeu vidéo de Toulouse et Lyon a pour but de former des créatifs dotés de hautes compétences techniques en matière de jeux vidéo, leur permettant d’intégrer le marché professionnel dès la fin de leurs 3 années d’étude.

Participer aux plus gros succès mondiaux !


Chaque année, de nombreux nouveaux jeux sont créés et mis à disposition du grand public qui les achète souvent à prix d’or.

La formation en Game Design de l’ETPA est le moyen de parvenir à se hisser jusque dans les plus grands studios de création comme Ubisoft, Naughty Dog Inc, SegaGames, Activision Blizzard ou encore Electronic Arts, tels que les anciens étudiants Doris Carrascosa qui travaille chez Chucklefish à Londres, Joël Le Gigan qui travaille chez Ubisoft à Montpellier ou Alban Taravello chez W2P Digital à Toulouse.

Devenir Game Designer avec l’ETPA


Trois branches se distinguent chez les créateurs de jeux vidéo : les développeurs, les infographistes et les game designers, et certains peuvent même être les 3 à la fois !Immergés dans la réalité professionnelle grâce aux projets de fin de semestre, les étudiants en formation Game Designer de l’ETPA acquièrent une maîtrise parfaite de tous les éléments techniques et artistiques de la création d’un jeu vidéo.

Au travers d’un enseignement axé sur la conception, les arts appliqués et l’infographie, les étudiants deviennent opérationnels dès leur sortie de l’école et peuvent tout de suite accéder à des postes très divers.

ETPA, une formation au plus proche des professionnels


Chaque année se déroule le Jury Game Design. Cet événement est l’occasion pour les étudiants de rencontrer les professionnels du jeu vidéo, venant de la France entière.

Ces professionnels livrent leur analyse sur les créations des étudiants après les avoir testées. Le Jury Game Design permet aux étudiants de se mettre en avant face aux professionnels du secteur, de se faire repérer, voire de se faire embaucher.

58f0d1bd9d248.jpg
58f0c3ae003c0.jpg
58f0c3ae1ca1a.jpg
58f0c3add0890.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités