5abcf68137e0d.jpg

Epic parle d’un cadeau d’une valeur de près de 12 000 000 de dollars !

28/03/2018 - 2 minutes
Actualité

L’éditeur de jeu Epic, à qui l’on doit l’incontournable moteur 3D temps réel Unreal Engine, ne cesse de trouver de nouvelles manières de dynamiser sa communauté d’utilisateurs.

En plus d’un développement permanent, toujours à la pointe de l’innovation, avec notamment de plus de plus de collaborations avec les mondes des effets spéciaux ou de la recherche scientifique au sens large, l’éditeur a profité du lancement d’une nouvelle mise à jour pour mettre à disposition gratuitement une impressionnante base de modèles et d’éléments de décors.


En effet, après l’annonce de l’arrêt imminent des serveurs de son FPS multijoueurs Aragon, faute d’un réel succès, Epic profite pour prendre le problème à l’envers en rendant proposant gratuitement une vingtaine de personnages et plus de 1500 éléments de décors. 

S’agissant d’un jeu estampillé AAA, ces nombreux éléments constituent une excellente occasion de mettre à jour ses connaissances et regarder de plus près la manière dont sont conçus, mis en valeur et optimisés des modèles 3d sur des productions de ce type.
Epic parle d’un cadeau d’une valeur de près de 12 000 000 de dollars !

Voilà donc une nouvelle occasion de vous lancer ou de vous perfectionner avec cet outil qui n’a pas fini de faire parler de lui !

5abcf57475e51.jpg
5abcf57461fd2.jpg
5abcf5742fc8d.jpg
5abcf5740b989.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités