Tomb Rider Retro gaming Holdies

Holdies.com : une nouvelle plateforme d’achat/vente orientée rétrogaming

27/10/2016 - 2 minutes
Actualité

"Les jeux vidéos, c’était mieux avant". Selon votre âge, combien de fois avez-vous entendu ce genre de réflexion ou de discussions dégoulinantes de souvenirs au cours d’une soirée mondaine ?

Ou pire peut-être, combien de fois vous est-il arrivé de vous poser cette question et de regretter ce temps où il était encore bon de glisser de grosses cartouches dans une boîte en plastique sombre souvent ingrate et bon marché, et s’encombrer d’un fastidieux et obstiné câble permettant de relier la bête à son contrôleur, pour finalement s’y abandonner ?!

Et bien, sachez qu’ils sont nombreux, et même de plus en plus nombreux, les nostalgiques de cette Belle Époque. À tel point que les vieilles consoles sont même aujourd’hui devenues un marché d’occasion particulièrement prospère, voire même lucratif pour quelques malins.
Alors, avis à ceux qui auraient gardé quelques trésors poussiéreux dans leur cave, ceux qui souhaitent faire un peu de place visant à améliorer leur équilibre conjugal, abandonnant alors quelques précieux vestiges d’adolescence, ou à l’inverse, à ceux qui souhaitent y replonger corps et âme, le site Holdies.com pourrait bien contribuer à votre épanouissement !

Cette nouvelle place de marché se spécialise dans le retro-gaming en proposant en plus d’un astucieux système de vente aux enchères, un catalogue d’offres qui compte plusieurs centaines de références de jeu, de consoles, mais aussi d’accessoires, de figurines, de cartes, à jouer et de bandes dessinées…

Site Holdies.com

58234dae97d49.jpg
58234df3bc573.jpg
5823437c62b85.jpg
582d715bd9cdd.png
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités