5909fd21a840c.jpg

Hors-série Canard PC n°25 : dédié à la création de jeux vidéo

03/05/2017 - 2 minutes
Actualité

Un nouveau numéro Hors-Série de CanardPC entièrement dédié à la création de Jeux vidéo !

De Frédérick Raynal, à qui l’on doit le génial Alone in the Dark, en passant par des sociologues spécialistes des jeux de rôle multi-joueurs ou encore des musiciens ou et même des chercheurs ou des sociologues, la rédaction dissèque tous les profils et les aspects de la profession : artistes, développeurs, compositeurs, éditeurs, indépendants multi talents, auteurs, scénaristes et autres universitaires de tous bords.

80 pages de rencontres remplies d’expériences et de passion, nourries à grand renfort d’humoursi caractéristique de cet incontournable canard. Vous pourrez donc en savoir plus sur le parcours de ces créateurs, avec notamment un retour sur des jeux à succès tels que Mediaval :Warware, Her Story, Planetscape :Torment, Fallout New Vegas, Reigns, Remeber Me et bien d’autres encore.

Que vous soyez actif ou non dans le secteur du jeu vidéo, ou que vous soyez tout simplement passionnés par l’envers du décor de celles et ceux qui les conçoivent, ce nouveau numéro mérite largement le coup d’œil et se révèle une excellente occasion de mieux comprendre les motivations et l’état d’esprit des acteurs actuels de cette discipline, trop souvent occultés par le fruit de leur art.

590c3b3da5ce0.jpg
590c3a30cb2c8.jpg
590a058dd0814.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités