ubisoft producteurs de jeux vidéo en france

La France, 2nd producteur de jeux vidéo au monde

23/05/2014 - 2 minutes
Actualité

Si la crise touche de nombreux secteurs en France et en Europe depuis déjà quelques années, on remarque que les activités de services liées au numérique ont encore la côte, et tout particulièrement l'industrie du jeu vidéo.

Le ministère de l'Économie et des Finances vient de publier un communiqué dressant un bilan réjouissant de ce secteur en matière d'emploi et de dynamisme économique.

Avec plus de 300 entreprises françaises spécialisées dans ce secteur en pleine expansion, son chiffre d’affaires mondial est passé de 41,9 milliards à près de 60 milliards d’euros entre 2011 et 2012 et pourrait franchir le cap symbolique des 75 milliards d’ici l’an prochain.


Ubisoft, Arkane studio, Ankama, les acteurs Français sont très largement respectés à l'échelle internationale, quel que soit les plateformes ou les support de distribution.

Le talent des artistes hexagonaux est aussi largement reconnu grâce à des formations professionnalisantes réputées, et il est fréquent de retrouver des créateurs français à des postes de haute responsabilité dans les plus grands studios.

Voilà un signe rassurant pour un secteur en pleine évolution, et qui va bien plus loin que l'industrie vidéoludique...

Article du gouvernement

537f32af8661c.jpg
537f32acd951f.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités