Oculus Rift

L’annonce controversée de l’Oculus Rift

18/01/2016 - 2 minutes
Actualité

Pour en avoir parlé à de nombreuses reprises, la vague "Réalité Virtuelle" pointe à l’horizon depuis déjà plusieurs mois, et les annonces faites ces derniers jours par les acteurs majeurs du secteur devaient sceller le planning et les moments forts de l’année.

Malheureusement, la conférence de presse du 6 janvier de Palmer Luckey, le créateur de l’Oculus Rift racheté par Facebook l’an dernier, a laissé un goût amer chez de nombreux internautes. C’est l’annonce du prix public de son très attendu casque estimé à 600$, soit près de 700 euros avec les frais de port, qui a refroidi bien des enthousiastes.

Si les précédentes versions dédiées aux développeurs (DK1 et DK2) étaient jusque-là disponibles aux alentours de 350 euros pour une technologie de qualité inférieure au modèle commercial, une grande déception s’est alors fait sentir sur les réseaux sociaux, et Luckey s’en est même excusé publiquement et a tenté de rassurer ses futurs clients dans une interview vidéo quelques jours plus tard.

L’autre point négatif de cette annonce concerne les délais de livraison, car cette annonce ne concernait que le lancement des précommandes, avec des dates de livraisons s’échelonnant du mois d’avril à juin 2016…

Cependant, si cette douche froide décale de quelques mois le lancement du Rift, cela ne change finalement pas grand-chose à l’attente générale qui continue de croitre autour de la réalité virtuelle.
D’ailleurs, malgré cette annonce mal préparée, l’intégralité de la première fournée d’Oculus Rift a été réservée en moins de 15 minutes après le lancement des précommandes.

Il sera d’ailleurs accompagné d’une manette XboxOne, une télécommande et deux contrôleurs Oculus présentés en décembre dernier, mais qui seront livrés à une date encore inconnue…

oculus.com

Oculus Rift
Oculus Rift
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités