AngryBirds, un succès mondial. Son éditeur se diversifie aujourd'hui dans les jouets, les parcs d'attraction et les séries d'animation...

Les 10 meilleurs jeux vidéo Android - Partie 1

30/04/2015 - 2 minutes
Actualité

Nous vous proposons une sélection de jeux Android indispensables à découvrir ou redécouvrir en fonction de vos goûts et de vos envies :

- Angry Birds : Angry Birds est devenu un phénomène mondial en quelques années. Il profite d’une dizaine de suite depuis sa sortie en 2009, et si son game design n’est pas très original, il reste ultra-efficace.

- Candy Crush : L’un des jeux les plus addictifs de ces dernières années. À ne pas mettre entre toutes les mains, il bénéficie d'un concept extrêmement simple (réunir des objets identiques pour gagner des points), il peut vite rendre complètement accro. 

- Fruit Ninja : Un concept aussi simple qu’efficace qui permet d’utiliser simplement les possibilités tactiles de vos périphériques.
- Plant Vs Zombie : Un « Tower Defense » aussi classique qu’efficace qui offre de nombreuses variations de jeu et une très bonne rejouabilité.

- Monument Valley : Une perle majeure du jeu vidéo en 2014, aussi bien pour la beauté de son univers que pour sa cohérence et l’ingéniosité de son game design. À découvrir de toute urgence si vous êtes passé à côté.

- Machinarium : Un bijou de créativité, Machinarium. Doté d’une direction artistique impeccable, il donne une excellente leçon de game design, malgré une complexité déroutante au premier abord.

- Badlands : Un jeu de plateforme étonnant doté d’un univers graphiquement superbe et d’un game design ingénieux, véritablement pensé pour les écrans tactiles.
- Flashout 2 : Flashout est un jeu de course futuriste inspiré de la célèbre série Wipout. Il prend en compte l’accéléromètre et le capteur gyroscopique de votre appareil.

- StarWars KOTOR : Un grand classique du jeu de rôle PC enfin disponible sur Android. De quoi passer de longues heures passionnantes tout en révisant les bases de l’univers StarWars.

- X-Com Enemy within : Voilà le dernier volet de la série X-Com (le premier datant de 1994) avec un portage Android parfait. Un game design redoutable, qui prouve que les périphériques mobiles n’ont plus rien à envier aux consoles ou aux ordinateurs.
>> Découvrez la formation Game Design de l'ETPA

553f5b8b983f9.jpg
553f5b86921ec.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités