5ace1e1072ab6.jpg

Les games designers de l'ETPA en visite à Montpellier

11/04/2018 - 3 minutes
Actualité

Ce mardi 10 avril, les secondes et troisièmes années de Game Design de Toulouse, se sont déplacés à Montpellier pour assister au Forum des Industries Créatives (FIC).
Ils ont pu y entendre de multiples professionnels échanger et débattre autour du monde des industries de la création et du divertissement. 

Une rencontre pluridisciplinaire
La conférence, qui à duré une après-midi entière, était animée par Jean ZEID, un chroniqueur de France Info spécialisé dans le jeu vidéo.
"Ce qui était captivant, c'était la diversité et la variété des personnes présentes autour de ces tables rondes", dit une élève de deuxième année sur le trajet retour.

En effet, du directeur d'une entreprise d'animation 2D, à la dessinatrice de webtoons, en passant par un Senior Game Designer, les différentes personnes présentes à cette entrevue venaient de milieux complètement différents et parfois même aux antipodes les uns des autres. 

Des échanges sur l'industrie créative
Un étudiant de troisième année rapporte : "Nous avons pu observer un aspect beaucoup plus "business" de notre vocation. Les conférences étaient orientées vers l'échange entre les différents corps de métier créatifs, mais aussi de la place de l'art et de l'artiste dans une industrie compétitive".
Une autre élève rebondit "Ils ont mis en valeur les réalités de ce que l'on s'imagine, les différences comme les complémentarités entre des métiers qui nous semblent si proches au premier abord". 

Les différents thèmes abordés ont beaucoup fait parler les étudiants sur le chemin de retour, dans la bonne humeur, alternant débats sérieux et interventions amusantes de certains intervenants.  
Une élève de troisième année nous dit :"Je dois t'avouer que j'étais un peu surprise de voir autant de personnes différentes, voir même quelques "stars" dans une si petite conférence, le genre de personnes que l'on ne rencontre qu'une seule fois dans notre vie".

Au final, les étudiant ont pu rencontrer, par ordre de passage : Frédérique CAUVIN-DOUMIC (Producer, L'Allumette), Pierre MÉLONI (Directeur, Folimage), Raphaëlle MARX (Auteure de BD, Dailytoon), Lorenzo BENEDETTI (CEO, Studio Bagel Production), Sam ASSADIAN (CEO/Founder, Isotropix), Justine HUYNH (Producer, Bee Prod), Gaëlle HERSENT (Auteure de BD), Kaermack POLEWSKA (Senior Game Designer, Ubisoft Montréal), Patrice DESILETS (Creative Director & Co-Founder, Panache Digital Games), Olivier PINOL (Founder, Chairman & Chief Creative Officer, Dwarf Animation Studio), Julien VALLET (Head of Creative and motion graphics Deprtment, Mikros Image), Emeric THOA (Creative Director & Co-founder, The Game Bakers), Claire ZAMORA (Co-founder, Writer, Creative Director, 1492 Studio / Ubisoft).

Les étudiants de Game Design sont rentrés à la ville rose vers 21h, satisfaits de cette sortie et de ces rencontres kaléidoscopiques.

5ace257fbf42b.png
5ace1212c00c8.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités