motion-capture-1.jpg

Notre école s'équipe en Motion Capture !

07/05/2021 - 5 minutes
Actualité
Montpellier

Du nouveau matériel pour notre formation Jeu Vidéo à Montpellier

Le campus de Montpellier a intégré un système professionnel de motion capture au sein de son studio de tournage. Cet équipement haut de gamme profitera tant aux étudiants qu’aux professionnels désireux d’en bénéficier. Ce dispositif d’envergure, inédit pour une école, s’inscrit dans la continuité de notre volonté pédagogique de proposer une technologie de pointe pour des formations de qualité.

UN SYSTÈME PROFESSIONNEL UNIQUE DANS LA RÉGION

L’école ETPA, à travers le Campus Créatif dont elle fait partie aux côtés des écoles ESMA, IPESAA et CinéCréatis, a intégré un nouvel outil professionnel au sein de son studio : la motion capture (plus d’informations sur ce procédé en fin d’article). En tout, une vingtaine de caméras de marque Vicon (actuellement leader international de ce secteur) sont disposées sur des grils, réparties dans un espace délimité de 7m x 7mx 6m. Un lot de 4 combinaisons, toutes équipées de capteurs, vient compléter l’ensemble. Le logiciel spécialisé (Shogun) finalise l’ensemble, permettant de retranscrire la captation en direct tout en l’intégrant dans un ordinateur afin de permettre par la suite la création du projet numérique.

Cette installation en plein cœur d’une école est unique en France, cet outil haut de gamme étant normalement réservé aux professionnels. Ce studio de motion capture pourra être accessible aux différentes écoles du campus montpelliérain puisqu’on peut retrouver cette technologie tant dans le jeu vidéo que dans le cinéma d’animation 3D et le cinéma traditionnel. C’est donc une occasion unique pour nos étudiants de pouvoir tester et se familiariser avec ce matériel.

En plus d’être mis à disposition des étudiants, les professionnels qui le souhaitent pourront eux aussi travailler avec ce système. À peine installée et dévoilée, la motion capture attire déjà de nombreuses demandes d’entreprises ! Cela ouvrira de nouvelles possibilités, permettant un partage des savoirs entre professionnels et étudiants développant de cette manière une synergie au sein de la Cité Créative de Montpellier.

Cette installation est le fruit d’une collaboration entre les Écoles Créatives et les sociétés Progiss, Vicon et GPEM.

À PROPOS DU STUDIO DE TOURNAGE

Cet espace de 600m2, divisé en 3 studios indépendants de 10 m de hauteur sous plafond, est doté d’une isolation acoustique hors du commun. En effet, chaque mur est composé de plusieurs couches d’isolation pour obtenir une isolation phonique optimale ainsi que d’une dalle acoustique au sol composée de ressorts anti-vibrations. Les zones de travail pouvant être séparées par des cloisons amovibles permettent des activités multiples.

Également, chaque studio est équipé de gril motorisé (structure métallique servant à accueillir l’éclairage), de cyclorama eux-mêmes recouverts de toile tendue dont un fond vert ainsi que de matériel de tournage professionnel comprenant la fameuse vingtaine de caméras motion capture, 4 Caméras black magic et d’autres caméras utilisées sur les plateaux de cinéma, de nombreux projecteurs LED dont 36 de la marque de renom ARRI, offrant une multitude de possibilités d’éclairages, micros et enregistreurs high tech et une machinerie très bien fournie.

L’AVIS DU PRO

Damien Masson, Responsable technique du studio au sein du Campus nous donne son avis de professionnel :

"Cet équipement permet à nos étudiants d’évoluer dans un environnement professionnel d’exception ; en effet, du fait de l’évolution de ces nouvelles technologies, les jeunes talents seront à même de maîtriser une technique qui émerge de plus en plus dans les productions actuelles et à venir. Il est primordial de faire évoluer les formations en adéquation avec les nouveaux outils et usages, afin que nos étudiants soient en phase avec les réalités et les besoins des métiers.

Lorsque les étudiants réalisent leurs projets, cet outil leur offre des possibilités de plus en plus évoluées. Par exemple, les étudiants en cinéma d’animation 3D et effets spéciaux ont désormais la possibilité de travailler leurs personnages directement via une performance humaine au lieu d’animer le squelette étape par étape.

Avoir localement un tel dispositif permet aussi aux entreprises de la région de réaliser leurs projets avec un matériel professionnel sans avoir à se délocaliser. Cela valorise non seulement les entreprises locales mais aussi cela attire les professionnels issus de studio internationaux.

À Montpellier nous avons fait le choix d’installer un système composé d’une vingtaine de caméras (contre 4 ou 6 caméras en moyenne), afin d’avoir un rendu extrêmement précis sur chaque mouvement du corps. La superficie que couvre cette vingtaine de caméras a également été réfléchie en vue d’avoir la plus large couverture possible en termes d’actions. La motion capture est venue enrichir ce studio incroyable et nous amène à élaborer nos futurs investissements technologiques".

QU’EST-CE QUE LA MOTION CAPTURE ?

La motion capture, que l’on pourrait traduire en français par « capture de mouvement », est une technique permettant d’enregistrer les positions et mouvement de personnes tout comme d’objets. Pour ce faire, l’acteur revêt une combinaison équipée de capteurs qui seront détectés par des caméras. Ainsi, l’ensemble des actions effectuées seront restituées sur un ordinateur en images de synthèse. Par la suite, ces mêmes images captées seront retravaillées par des professionnels de l’animation 3D pour créer un personnage ou des effets spéciaux. Un des exemples les plus connus de l’utilisation de la motion capture est celle d’Andy Serkis, incarnant le personnage de Gollum dans la trilogie du Seigneur des anneaux du réalisateur Peter Jackson.

motion-capture-5.jpg
motion-capture-2.jpg
motion-capture-3.jpg
motion-capture-4.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités