Starf Fox Zero

StarFox Zero sur Wii-U

25/04/2016 - 2 minutes
Actualité

Nintendo fait depuis longtemps partie des acteurs majeurs qui ont le plus forgé l’histoire du jeu vidéo de ces 40 dernières années.

À la fois constructeur et éditeur, la firme s’est forgée au fil des années une aura considérable auprès de plusieurs générations de joueurs.

Elle compte à son catalogue les franchises les plus iconiques de tous les temps avec Mario Bros ou Zelda.

Avec l’arrivée de la Super Nintendo dans les années 90, on a pu voir apparaitre de nouvelles licences avec les jeux de simulation futuristes F-Zero ou encore StarFox, une simulation spatiale qui avait à l’époque révolutionnée le genre.

En effet, le Mode 7, une technique d’affichage 3D,


a été rendu possible grâce à l’ajout d’un microprocesseur dédié directement intégré dans la cartouche.

Malgré un succès mitigé chez les joueurs et face à une concurrence plus sérieuse que jamais, sa dernière console, la Wii-U, peut enfin compter sur une adaptation moderne de l’univers de StarFox avec la sortie de StarFox Zero, le sixième opus de la saga débutée en 1993. 

Ce nouveau jeu reprend globalement la même trame que ses prédécesseurs, mais propose une nouvelle aventure inédite et tire profit de l’écran tactile de la manette.

Le site officiel propose de nombreuses ressources ainsi que plusieurs bandes-annonces afin de savoir plus.

571e244fc5294.jpg
571e244d61d9e.jpg
Sur la même thématique
manikins

Un exercice de 2e année attire l’attention de streamers internationaux !

20 janvier 2023

Un simple exercice autour de la création d’un jeu vidéo a donné lieu à une véritable surprise pour un groupe d’étudiants de 2e année, qui ont vu leur création bénéficier d’une visibilité pour le moins inattendue…Objectif : créer un jeu vidéo d’horreurC'est au printemps dernier, au milieu de l’année scolaire, que les étudiants en 2e année de la section Jeu Vidéo de l’ETPA se voient proposer un projet pédagogique autour du thème de l'horreur. La consigne : réaliser un jeu vidéo d'horreur sous Unreal, avec l’obligation de créer un personnage 3D pour le monstre, et d’utiliser les assets de Quixel pour l'environnement. Voilà pour les contraintes techniques. Un exercice par ailleurs souvent proposé dans le cadre de la formation, dont la thématique ne manque jamais d’inspirer les étudiants.Oui mais voilà ! Parmi les créations proposées par les étudiants, le projet Manikins attire l’attention. C’est d’abord grâce aux statistiques de performance de la plateforme de jeux vidéo indépendants itch.io - sur laquelle les étudiants ont publié chacun des projets réalisés - que l’équipe du jeu s’en aperçoit. Dès l’été, Manikins affiche 6600 vues, et 2300 téléchargements. Des chiffres qui explosent en fin d’année 2022, avec pas moins de 10.100 vues et 3600 téléchargements.“Sur Itch.io, il y a une grosse communauté de gamers qui jouent à des jeux vidéo d'horreur indés, nous explique l’un des créateurs de Manikins. Et le nôtre a été remarqué. Un gros youtuber a fait une vidéo dessus, et petit à petit ça a pris de l'ampleur, même à l’international !”.Manikins, c’est quoi ?Dans le jeu Manikins, on suit un écrivain de romans horrifiques en manque d'inspiration, qui part faire de l'urbex en quête d’un nouveau souffle. Il se retrouve alors dans une usine désaffectée, encore peuplée de mannequins. “On a utilisé une peur courante, celle de “l'uncanny valley”, c'est-à-dire la peur de ce qui n'est pas humain mais qui y ressemble. On a également longuement travaillé l’atmosphère, avec l’objectif d’immerger suffisamment le joueur pour que les jumps scare* fonctionnent bien.” Une combinaison qui marche à merveille, si l’on doit en croire les statistiques du jeu !

Etpa - Actualités