5ab90f2a462a7.jpg

Entre cinéma et réalité

26/03/2018 - 2 minutes
Actualité

Qui aurait cru il y a 40 ans que le film la Guerre des Étoiles et ses suites remporteraient un tel succès populaire et s’encrerait aussi profondément dans notre imaginaire collectif.

Déclinée en comics, roman, jeu de rôle, figurines, jouets divers et variés ou jeu vidéo, la saga Star Wars continue de faire des émules ; que ce soit chez les fans de la première heure ou chez les jeunes générations grâce à la renaissance de la saga au cinéma, avec les quelques films déjà sortis et les nombreux autres en préparation.

Le talentueux photographe Laurent Pons a justement eu l’occasion de se prendre au jeu en réalisant des photomontages particulièrement réussis mêlant des lieux emblématiques de la capitale française à des éléments iconiques du célèbre univers.


L’idée lui est venue après avoir offert des figurines et des maquettes des emblématiques vaisseaux spatiaux à son fils.

Il a alors commencé à concevoir plusieurs illustrations à passe de photos en jouant sur les échelles de ses sujets et obtient très vite des résultats étonnants, grâce des mises en scène anachroniques quasi cinématographique.

Après plusieurs visuels qui ont déjà fait le tour de la toile, Laurent Pons en est désormais à sa cinquième série d’illustrations et continues de faire le bonheur des fans en imprégnant encore un peu plus la réalité cet univers visuel incontournable.

5ab90f1e41cee.jpg
5ab90f1e312d8.jpg
5ab90d6ae27cd.jpg
5ab90d6ac85a4.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités