1662995290-expo-panorama-de-la-jeune-photographie-europeenne

[EXPO] Panorama de la Jeune Photographie Européenne

12/09/2022 - 3 minutes
Actualité

Tout juste diplômé de la section photo de l’ETPA, Martin Portes Salbayre exposera sa série La Grange, à l’occasion du Panorama de la Jeune Photographie Européenne, qui aura lieu à Céret (Pyrénées-Orientales) du 1e octobre au 12 novembre 2022.

La Grange : deux mondes, une série

C’est dans la commune de Céret, au cœur des Pyrénées-Orientales, et plus spécifiquement au sein du Centre d’Art et de Photographie Lumière d’Encre que sera exposé le travail de Martin Portes Salbayre. Tout juste sorti des bancs de l’ETPA, ce jeune diplômé de la 3e année d’approfondissement photographique y présentera sa série La Grange, sélectionnée pour apparaître aux côtés des travaux d’autres jeunes photographes européens, dont le talent ne fait déjà aucun doute.

Pour cette série, Martin est allé à la rencontre de Bruno, 66 ans, chercheur au CNRS, qui a restauré une ancienne grange pour un nouveau projet de vie. Sur son site internet, l’artiste retranscrit les mots de cet homme mûr, dont il dépeint en photo le quotidien, qu’il partage entre sa maison et son lieu travail, avec tous les écarts - d’ambiance, de rythme, de couleurs - que cette disparité comprend.

"Cette maison je l’ai construite pour dépendre le moins possible de la société. J’utilise le solaire, mon eau est tirée d’un puits à vingt mètres, le feu vient du bois que je coupe et je fais pas mal de réserve de nourriture et du tabac pour un mois ou deux. C’est une maison qui survit. Et puis comme ça, ma fille pourra y aller quand elle voudra. Je me lève quand je veux, je mange quand je veux, travaille si j’ai envie tout en ayant la liberté devant ma fenêtre. On peut dire que c’est un choix car c’est moi qui ai bâti ma propre liberté tant que j’ai l’argent suffisant pour manger et rouler en voiture, moi ça me va bien car tu sais, on gagne pas tant que ça quand on est chercheur…"

Lumière d’Encre et le Panorama de la Jeune Photographie Européenne

Lumière d'Encre est avant tout un lieu culturel dédié à la photographie, qui propose tout au long de l’année des expositions, des résidences d’artistes, des conférences, et dont la vocation est de promouvoir la photographie contemporaine.

En 2022, ce lieu d’échange devient le Centre d’Art et de Photographie Lumière d’Encre (CAPLE), et crée à cette occasion une nouvelle manifestation : le Panorama de la Jeune Photographie Européenne. Son ambition : donner de la visibilité aux réalisations de jeunes talents issus des écoles européennes de photographie partenaires de l’événement. C’est donc aux côtés d’étudiants de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles (ENSP), de l’École Supérieure des Beaux Arts de Nîmes (ESBAN), de l’Institut d’Etudes Photographiques de Catalogne (IEFC) et de l’Ecole Internationale de photographie Grisart que Martin Portes Salbayre exposera son travail, ambitieux et original, portant haut les couleurs de l’ETPA. Bravo à lui !

Infos pratiques

Quoi ? Le Panorama de la Jeune Photographie Européenne

Quand ? Du 1e octobre au 12 novembre 2022

Où ? Centre d'art et de photographie Lumière d'Encre - Place Pablo Picasso - 66400 Céret

 

1662995290-expo-panorama-de-la-jeune-photographie-europeenne
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités