Logo APB - Admission Postbac

Inscription en BTS Photographie avec Admission Post Bac

18/01/2017 - 2 minutes
Actualité

APB, qu'est-ce que c'est ?

Admission Post Bac est destiné en priorité aux élèves de terminale, mais il est également utilisé pour les réorientations, et par des élèves suivant des études à l'étranger pour l'entrée en première année dans l'enseignement supérieur en France. En d'autres termes, APB s'adresse à toutes les personnes de moins de 26 ans, candidates à une première année dans l'enseignement supérieur.

Accéder au portail unique d'APB

Les candidats effectuent toutes leurs démarches à partir d'une adresse et d'un calendrier national uniques : www.admission-postbac.fr. Pour connaître le déroulement et le calendrier de la procédure, les élèves et leur famille doivent impérativement se reporter au "guide national du candidat" téléchargeable en ligne sur la page d'accueil du portail unique à partir du 1er décembre 2016.

Saisie des candidatures du 20 janvier au 20 mars 2017

La formulation des candidatures se déroule du 20 janvier au 20 mars 2017. Au-delà du 20 mars, il n'est plus possible d'ajouter un nouveau voeu. Le 2 avril est la date limite pour modifier les dossiers et confirmer les voeux. Cette année, les candidatures complètes seront confirmées automatiquement le 3 avril par APB.

Conseils pratiques

  • Avoir une adresse électronique valide et se munir de son numéro INE (qui figure sur le relevé des notes des épreuves anticipées de français),
  • Lors de la 1ère connexion, il est attribué aux élèves un numéro de dossier et un code confidentiel qu'ils devront conserver pour chaque connexion,
  • En cas de perte, un bouton "codes perdus" permet de récupérer automatiquement les codes sur la boîte électronique enregistrée dans le dossier,
  • Un voeu confirmé entre le 20 janvier et le 2 avril ne peut plus être supprimé,
  • Tous les voeux doivent être classés par ordre de préférence et confirmés si complets. Néanmoins, le fait de positionner un vœu en 5ème ou 6ème rang n'est pas pénalisant puisque les établissements demandés n'ont pas connaissance du rang des vœux formulés,
  • Le premier classement obligatoire entre le 20 janvier et le 20 mars, est modifiable jusqu'au 31 mai 2017,
  • Lors des phases d'admission, sauf si le candidat a répondu "oui définitif", il doit IMPERATIVEMENT répondre dans les 5 jours (120 heures) sous peine d'être démissionné.
5b0481ce4b5e0.jpg
5b048199c12e2.jpg
5b048177d6779.jpg
5b04814d021d8.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités