5aba5c30843b7.jpg

La compétition « Black and White Child Photo Contest » est lancée !

27/03/2018 - 2 minutes
Actualité

La compétition internationale de photographie en noir et blanc dédiée à l’enfance (B&W Child 2017 Photo Competition) lance l’appel à candidatures pour son concours 2018 et présente les gagnants de son édition 2017.
Cette compétition propose quatre catégories distinctes : le portrait, l’artistique, le mode de vie, le documentaire et l’urbain.

Le concours s’effectue en deux parties

Dans un premier temps tous les participants sont évalués par le jury d’experts sélectionné par les organisateurs.
Puis les juges choisissent ensuite collectivement le gagnant de chaque catégorie et enfin le grand gagnant, en choisissant la meilleure photographie toutes catégories confondues.


La sélection se base sur la créativité et l’originalité, mais aussi sur la qualité photographique et la pertinence par rapport au sujet. 
En 2017, c’est Paulina Duczman  qui remporte le prix de l’année toutes catégories confondu. 
Cette artiste photographe britannique se spécialise justement dans la réalisation de portraits de familles et d’enfants, dans un style très esthétique rappelant les tableaux de la renaissance. 

Dans la catégorie portrait, c’est le photographe polonais Kinga Drazek qui remporte la première place avec sa photo intitulée « Fear » (peur) sur laquelle une petite fille accroupie, vêtue de blanc, les yeux clos et les mains sur les oreilles, qui semble pétrifiée devant une immense propriété remplie de lierre. 

Tous les résultats sont disponibles sur le site officiel de l’évènement.

5aba5c1cf2827.jpg
5aba5b77956bb.jpg
5aba5b778614e.jpg
5aba5b777734b.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités