alexander semenov

La macrophotographie sous-marine d'Alexander Semenov

10/08/2017 - 2 minutes
Actualité

À la fois biologiste marin et photographe professionnel, Alexander Semenov partage sa passion pour ces deux univers et nous permet de découvrir, grâce à ses superbes clichés macrophotographiques, les créatures insoupçonnées, fantastiques et colorées, des grands fonds marins.

Fasciné par l’océan et ses mystères, ce photographe russe passe des centaines d’heures à plonger un peu partout dans le monde, pour nous faire découvrir la beauté de la vie sous-marine.

Responsable d’une équipe de plongée et chercheur à la station biologique de la Mer Blanche, Alexander Semenov explique que celle-ci est constituée d’une faune peu connue et pourtant extrêmement riche.

Située au nord-ouest de la Russie et au sud de la mer de Barents, la Mer Blanche constitue une dépendance de l’océan Arctique et c’est l’un des endroits les mieux préservés de notre planète.La macrophotographie scientifique en milieu naturel lui donne l’occasion d’observer des sujets encore mal connus comme certaines formes de planctons, qui ne peuvent pas être étudiés dans des conditions de laboratoire.

Spécialisé dans l’étude des invertébrés, il étudie tout particulièrement certaines variétés de calamars, de méduses et de vers.

Son objectif personnel consiste à étudier la vie sous-marine à travers sa passion pour la photographie afin d’éveiller et de stimuler l’intérêt des gens pour la biologie marine.

Retrouvez ses nombreux travaux sur son site, mais aussi à travers des conférences et des expositions auxquelles il participe régulièrement.

598c1ab719c50.jpg
598c1ab48d3c6.jpg
598c1ab4b18b3.jpg
598c1ab4cf98b.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités