close

CE SITE UTILISE DES COOKIES ET VOUS DONNE LE CONTRÔLE SUR CE QUE VOUS SOUHAITEZ ACTIVER

Tout accepter
Parametrer

Personnalisation des cookies

arrow-down
Enregistrer
Revenir aux actualités

Ambassadrice du récent concours Adobe Stock, la photographe Julie de Waroquier explique sa manière d’appréhender la photographie.

actualité . 04 décembre 2017
arrow-down-dark

Afin d’inspirer les participants du concours Adobe Stock, la photographe Julie de Waroquier explique a réalisé une image sur le thème de la liberté.
Pour ceux qui la suivent ou connaissent ses travaux, on y reconnaît immédiatement son univers onirique et surréaliste.
Exerçant aussi en tant que professeure de philosophie, elle a eu l’occasion de travailler sur la notion de "liberté", aussi bien autour de ses aspects positifs que sur l’angoisse qu'elle peut générer.

Sa photographie exprime justement cette ambiguïté en représentant une femme sur une balançoire, surplombant un magnifique paysage.
Sa démarche consiste à créer des images comme on écrit des poèmes, sans chercher à montrer le monde tel qu’il est, mais plutôt laisser percevoir comment on peut le ressentir.


Elle joue d’ailleurs beaucoup sur les émotions et ne s’en cache pas ; sa démarche lui permet de réaliser des images qui lui ressemblent. 

Concernant son processus créatif, la photographe confie qu’il est pour elle essentiel d’avoir en amont une idée précise du résultat voulu avant de procéder aux retouches. 
Cela lui permet de rester cohérente tout au long du processus créatif. Ses images sont remplies d’une subtile tension entre rêve et réalité, crainte et espoir, public et privé. Pour elle, c’est cette ambivalence qui fait l’esprit humain.

Crédit photo @Julie de Waroquier