Nathan Colantonio.

Les photographies surréalistes de Nathan Colantonio.

20/07/2018 - 2 minutes
Actualité
Basé à Toronto au Canada, le photographe Nathan Colantonio (aka « Modifeye ») fabrique des montages surréalistes à l’aide de différentes photographies qu’il prend lui-même et qu’il retravaille numériquement. 

Par exemple il explique dans une vidéo YouTube la manière dont il a réalisé son image intitulée « Break Free ». 

On peut découvrir sur celle-ci un grillage métallique en premier plan, derrière lequel on perçoit un magnifique lever de soleil sur une plage thaïlandaise. Le grillage découpé à un endroit perd de petits morceaux qui s’envolent vers l’horizon, se transformant alors en silhouettes d’oiseaux. Il a lui-même acheté du grillage qu’il a ensuite découpé et « sculpté » à son envie, avant d’en faire un cliché. Puis arrive le montage sur ordinateur dans lequel il a simplement détouré le grillage pour enfin le placer par-dessus le paysage thaïlandais. 

Il confie que dans ce type d’exercice, le travail de la cohérence entre la lumière et les couleurs peut s’avérer fastidieux, mais le résultat est bien là. Dotées d’une dimension quasi surréaliste, ses images fusionnent ainsi des paysages de nature avec des objets industriels fabriqués par l’homme. 

Nathan Colantonio explique qu’il adore faire de la photo, mais il aime encore plus les transformer pour en faire quelque chose d’unique et de spécial. C’est sa manière de poser un regard différent sur le monde qui nous entoure.
5b5f0dcf17afa.jpg
5b5f0dcf7cbea.jpg
5b5f0dcfdc540.jpg
5b5f0dd04ba83.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités