5ac790ca11f3c.jpg

Les portraits de la photographe de Lin Na

29/03/2018 - 2 minutes
Actualité

La jeune photographe Lin Na vit et travaille à Shanghai où elle réalise des photos de portraits, du noir et blanc et des paysages urbains.
Suite à un voyage à Cuba et plus particulièrement à La Havane, elle a réalisé de magnifiques images d’une grande authenticité, tant au niveau des sujets que des environnements.

Sa première surprise en arrivant sur place a été de découvrir le minuscule aéroport international, mais aussi l’état du pays et cette sensation que beaucoup partagent de se retrouver tout à coup dans un film des années 50 ou 60.

Pour ce ce, elle n’avait rien prévu. Aucune réservation, aucune visite particulière programmée, son seul souhait consistait à s’immerger au cœur de la population locale, afin de retransmettre une vision authentique de ses rencontres à travers ses photographies.


Lin Na s’est retrouvé fasciné par les vieux bâtiments colorés souvent déserts, ou encore le rythme de vie détendu des Cubains.

Pour ce photo reportage, Lin Na a utilisé un Leica M (type 240), un boitier relativement compact et pas trop intimidant avec des focales fixes 50 et un 35mm, ainsi qu’un Leica SL accompagné d’un objectif Elmarit 24-90mm.

On y découvre ainsi des instantanés de vie très singuliers, dans une île où le temps semble s’être arrêté.
N’hésitez pas à visiter son site pour en savoir plus cette série et ses nombreux autres travaux.

5ac7900d09f33.jpg
5ac7900c4cf5c.jpg
5ac7900bcc12b.jpg
5ac7900b5e885.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités