Inscrivez-vous à nos ateliers photo pour apprendre auprès de professionnels expérimentés, tous les mercredis après-midi à partir du 15 mai !

Plus d'infos
Unsung song of city de Gilles Roudière

"Unsung song of city" de Gilles Roudière

19/07/2018 - 4 minutes
Actualité

Comment êtes-vous devenu photographe ? 

Ma vie personnelle m’a amené à faire un changement professionnel. J’ai toujours pratiqué la photographie et après des rencontres avec des photographes, j’ai décidé de me former et d’en faire mon métier. J’ai fait un 1er voyage en Moldavie qui a été très formateur pour moi. J’ai découvert ce que c’était que de se concentrer sur un projet photographique, de faire de la photographie une véritable obsession en un temps donné, de ne penser à rien d’autre, de quitter son quotidien, de quitter ses amis… de ne faire que ça véritablement. Quelques années plus tard j’ai travaillé avec d’autres photographes en Albanie. Il y avait une émulation et une stimulation entre nous. Et de fil en aiguille il y a eu d’autres voyages. Ce sont tous ces épisodes qui ont été formateurs et révélateurs. C’est là qu’est née l’écriture photographique que j’utilise aujourd’hui avec des contrastes très forts qui viennent de ce soleil vertical puissant et permanent. Les noirs envahissant la photographie les détails disparaissent. Une vision des choses la plus simple, la plus directe et la plus personnelle possible.   

Quelles sont vos influences ? 

J’ai été influencé par la démarche de photographes voyageurs. Également par les photographes japonais de l’après-guerre qui m’ont vraiment inspiré dans leur radicalité. J’ai trouvé leur démarche frappante et très inspirante. J’ai l’impression de me trouver à mi-chemin entre cette photographie Japonaise très forte en contrastes et une photographie européenne à l’image de Paulo Nozolino ou Klavdij Sluban qui sont plus en douceur plus dans la poésie. Je crois que chacun avec sa personnalité et son cœur se fraye un chemin.   

Pour vous, qu’est-ce une série photographique réussie ? 

Pour moi il doit y avoir une variété d’images et une forme de cohérence. Ce sont des éléments clés dans lesquels on retrouve l’identité du photographe.

Quel est votre rapport aux promenades ? 

J’ai été exposé en 2012 dans le cadre du projet collectif que j’ai fait en Albanie. Une belle expérience qu’Odile Andrieux m’a fait l’honneur de renouveler en me recevant une 2e fois avec 2 autres photographes. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je reviens ici.   

Pouvez-vous nous parler de vos séries exposées ici ? 

Dans la salle d’exposition on trouve une vitrine qui réunit les travaux de Philippe, Tibi et de moi-même qui ont été réalisée à Istambul (de2013 à 2105). C’est le point de départ. Odile nous a donné une carte blanche pour l’exposition et nous avons décidé de nous réunir dans la vitrine pour expliquer quelle était l’origine de notre collectif. Sur les murs il s’agit du mélange d’association d’images de séries différentes : des images d’Istambul, des images d’Albanie (plus anciennes), des images de Berlin, d’Europe de l’Est, d’Israël. C’était un exercice extrêmement intéressant pour moi car j’ai toujours eu la volonté de mélanger les séries de sortir du cadre géographique et de conserver uniquement un lien personnel et d’écriture dans ces images. Un lien narratif qui dépasse les frontières.       

Que pensez-vous du choix de présentation des travaux de fin d’année des écoles de photo ? 

Je trouve le résultat admirable par rapport à ce que j’ai perçu du projet et du temps imparti aux étudiants pour le réaliser ; la forme et la présentation sont vraiment réussies. Sur la face principale du mur, au centre, il y a une photo grand format qui invite à se rapprocher du mur. La présentation est à la fois très ordonnée et en même temps un peu libre avec une forme d’art de rue. Je trouve cela intéressant de mélanger des gens de différentes écoles, qui ne se connaissent pas pour traiter des sujets. Le résultat est cohérent.   

Vous avez beaucoup voyagé, pourquoi avoir choisi Berlin comme point d’ancrage ? 

Cette ville m’offrait la possibilité de me concentrer sur mes activités photographiques. C’est une situation géographique (proche de l’Europe de l’Est) quasi idéale pour moi par rapport à me sujets.
5b5b0f547245c.jpg
5b5b0f54d3135.jpg
5b5b0f55428a7.jpg
5b5b0f55a76f6.jpg
Sur la même thématique
rdv-orientation

Les rendez-vous de l’orientation : un outil clé pour les futurs étudiants de l’école

21 mai 2024

Parfois, avant même d’avoir obtenu leur diplôme du baccalauréat, les étudiants se trouvent déjà confrontés au défi de choisir la formation qui correspondra le mieux à leurs aspirations. Dans le but de les accompagner et de simplifier les étapes cruciales qui jalonnent leur parcours, l'ETPA a récemment mis en place une vidéo, intitulée “Les Rendez-Vous de l’Orientation”, en vue de les aider à préparer au mieux leur entrée dans le monde des études supérieures, de vivre leur scolarité le plus sereinement possible et de se projeter avec optimisme dans leur avenir professionnel.Les temps fortsComment aider nos étudiants tout au long de leur scolarité ? Quels sont les temps forts qui marquent leur parcours éducatif ? Comment les éclairer au mieux pour qu’ils puissent prendre les meilleures décisions possibles et atteindre leurs objectifs académiques et professionnels ? C’est en se posant ces questions que les équipes éducatives de l’ETPA ont élaboré l’idée de cette vidéo, capable d’accompagner les étudiants dans les divers challenges qu’ils seront amenés à rencontrer dans le quotidien de leur scolarité.Comment postuler à l'ETPA ?C’est une question-clé dans le parcours des étudiants, qui ont à cœur de faire le choix le plus judicieux, et de se tourner vers une école qui leur permettra d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. Dans cette phase, ils doivent avoir une idée claire de leurs divers critères de sélection – qui peuvent être d’ordre académique (quels sont les programmes des formations ? à quel niveau d’études forment-elles ?…), géographique, financier, ou encore logistique. Dans cette vidéo des “Rendez-Vous de l’Orientation”, les étudiants découvrent la nécessité d'être renseignés et motivés vis à vis de la photographie, en participant aux Journées Portes Ouvertes, aux Stages Découverte, en allant voir des expositions photo et autres.Les réponses à vos questions sont dans cette vidéo :

Etpa - Actualités
ateliers-photo-minia

[ATELIERS PHOTO] Apprenez auprès de professionnels de la photographie !

03 mai 2024

Participez à nos ateliers photographie tous les mercredis de 14h30 à 16h30, à partir du 15 mai 2024 !L'ETPA vous ouvre ses portes chaque mercredi à partir du 15 mai 2024 pour vous proposer de participer à des ateliers photographie gratuits et ouverts à tous les passionnés de photographie. Ces ateliers, vous permettront de rencontrer des professionnels de la photographie et d'avoir également des conseils de leur part dans la réalisation ou le perfectionnement de votre portfolio de photographe. Ils offrent une occasion unique d’apprendre et se perfectionner dans un cadre d’apprentissage stimulant, encadré par un professeur expert dans ce domaine.Au programme :Nous vous proposons cet atelier pour découvrir l'ETPA et apprendre auprès de professionnels de la photographie expérimentés. L'objectif est de vous accompagner et vous aider à révéler votre potentiel à travers des conseils à la fois techniques et artistiques autour de vos créations. Nous vous proposons donc un suivi personnalisé, basé sur vos créations et votre univers artistique. Au programme des ateliers:- Analyse de vos Photos : Apportez vos travaux et recevez des conseils avisés de nos professeurs experts pour améliorer votre technique et votre créativité.- Améliorez votre Portfolio : Bénéficiez de conseils pour perfectionner votre portfolio et mettre en valeur votre talent.- Découverte des locaux et du matériel : Visitez le campus et découvrez le matériel utilisé par nos étudiants pour donner vie à leurs projets artistiques.‍‍Cet atelier est l'occasion de plonger dans l'univers professionnel de l'image et d'explorer les possibilités offertes par nos formations.Inscrivez vous gratuitement Informations pratiques :Tous les mercredis à partir du 15 mai 2024.De 14h30 à 16h30Les ateliers sont gratuitsAdresse :50 routes de Narbonne,31320 Auzeville - TolosaneAccessibilité :METRO LIGNE B – ARRÊT RAMONVILLE ST AGNEBUS ligne 6 – ARRÊT MOULIN ARMAND 

Etpa - Actualités
cloe-harent-louisa-ben

[ALUMNI] Cloé Harent, mention spéciale 2019, sélectionnée au Tremplin Jeunes Talents 2024

16 avril 2024

Cloé Harent, mention spéciale du jury 2019 du Grand Prix Photo ETPA, vient d’être sélectionnée pour entrer en résidence de création en Normandie, dans le cadre du programme Tremplin Jeunes Talents 2024 de Planches Contact, le festival photo de Deauville.Le Tremplin Jeunes Talents 2024 : mettre à l’honneur les jeunes talents de la photoLe festival de photo de Deauville "Planches Contact" est chaque année l'occasion de mettre à l'honneur des artistes photographes, qu'ils soient émergents ou établis, en mettant en lumière le travail qu'ils ont élaboré. Ce rendez-vous incontournable pour tous les passionnés de photographie est une occasion unique de célébrer cet art sous toutes ses formes.C’est dans le cadre de cet événement qu’un jury de professionnels - présidé par Sarah Moon - sélectionne chaque année une poignée de jeunes artistes en vue d’intégrer le dispositif de création Tremplin Jeunes Talents. Pour l’édition 2024, parmi les cinq artistes choisis, l’ETPA est fière d’annoncer la présence de Cloé Harent, mention spéciale du Grand Prix Photo 2019.Créé en 2016, le Tremplin Jeunes Talents a pour objectif de célébrer la photographie émergente, à travers le travail de cinq jeunes artistes triés sur le volet. Pendant leur résidence à Deauville, qui se déroule en 4 temps, ils profitent des conseils et de l’accompagnement éditorial, artistique et logistique de l’équipe du festival. Au fil des séances de travail, ils mettent au point un projet photographique unique, qu’ils auront par la suite l’occasion d’exposer au grand public lors de la 15e édition du festival, prévue du 19 octobre 2024 au 5 janvier 2025.Cloé Harent, une montée en puissance entre poésie et ruralitéDiplômée de l’ETPA en 2019, Cloé Harent s’est déjà fait un nom dans le milieu de la photographie, où elle élabore un travail “sur le temps qui passe, [...] la trace de l’homme dans le temps. L’importance de la ruralité, des traditions, les références aux anciens sont autant de pistes” qu’elle explore avec finesse et sensibilité, et qui lui ont valu une reconnaissance croissante. Elle faisait déjà parler d’elle en 2021, alors lauréate du Prix ISEM Jeune Photographe (ImageSingulières - ETPA), puis en 2023 lorsqu’elle a intégré le Mentorat Photographique VU’ / Fonds Régnier pour la Création. En parallèle, sa reconnaissance grandissante l’amène à photographier quelques grands acteurs français comme Louis Garrel, Pierre Niney ou encore Raphaël Quenard.Un grand bravo à la jeune artiste, à qui l’on souhaite une brillante continuation dans son parcours artistique, dans lequel elle aspire à “aller à la rencontre de l’humain, de l’animal, du végétal, [et à] apporter une vision poétique sur ces paysages inspirants.”Découvrez le travail de Chloé Harent :© Louisa Ben

Etpa - Actualités