Inscrivez-vous à nos ateliers photo pour apprendre auprès de professionnels expérimentés, tous les mercredis après-midi à partir du 15 mai !

Plus d'infos
photo-portrait-ida-jakobs-par-franck-alix-web.jpg

Ida Jakobs,

Auteur photographe


Premier prix du Jury ETPA 2014, Ida Jakobs décrit son parcours simplement :

"J'ai 36 ans. J’ai toujours fait des images sans jamais les montrer. Et puis j’ai décidé d’aller au bout de cette histoire, enfin. J’ai pris un an de congé pour aller à l’école. Et en un an j’ai gagné dix vies !"

Après un Deug d'Histoire de l'Art et un Master en Communication en poche, Ida Jakobs se consacre aujourd'hui à la photographie.

Coup de cœur du Festival MANIFESTO en 2014, elle a aussi été sélectionnée aux Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort la même année.

Son site

© Crédit photo portrait : Franck Alix

Etpa - Linkedin Ida Jakobs

Pour plus d'informations :

meduses.jpg

[EXPO] "Méduses" d'Ida Jakobs - la Nuit Bleue (Quai des Savoirs)

09 septembre 2021

Ida Jakobs, promotion 2014 de l’ETPA et Grand Prix de sa promotion, projettera pour la première fois son nouveau projet photographique : Méduses, ou les (r)ires des méduses, le 10 septembre 2021 au Quai des Savoirs, à Toulouse. (Réservation sur le site de l’Usine)Étude sur le sexe des femmes, manifeste de la vulve, coup de gueule féministe, regard poétique, balade sur le corps-paysage. Ce travail est un peu tout cela à la fois, avec un peu de colère, beaucoup de tendresse et n’aspire à rien d’autre qu’à exister. Pour faire acte.La projection aura lieu au Quai des Savoirs, à Toulouse, le 10 septembre 2021 entre 20h30 et 23h00, dans le cadre de la Nuit Bleue, pendant le festival EXIT, production de l’Usine – Tournefeuille et le Quai des Savoirs.Son siteAmoureuse de l’écriture et de la littérature, Ida Jakobs a vu naître son projet à la suite de la lecture d’un texte d’Hélène Cixous, Le Rire de la Méduse. Cet essai exhorte les femmes à créer et s’exprimer.« J’étais dans une période où je supportais mal la relation que les hommes entretenaient avec les femmes, sur tous les niveaux. Cette lecture a déclenché mon envie de mettre des vulves partout afin de contre-attaquer face à tous ces pénis dessinés que nous voyons partout, depuis toujours, dans tous les recoins. Au départ ma volonté de travailler ce sujet était issue d’une colère ; et cela s’est apaisé au fur et à mesure de la création. Maintenant que le projet est abouti, je dirais qu’il s’agit d’une exploration poétique du corps des femmes. » - Ida JakobsSon Instagram© Crédit photo : Ida Jakobs - Méduses© Crédit photo portrait : Franck Alix

Etpa - Actualités