Inscrivez-vous à nos ateliers photo pour apprendre auprès de professionnels expérimentés, tous les mercredis après-midi à partir du 15 mai !

Plus d'infos
etpa photographie
Formation Praticien Photographe

Formation Praticien Photographe

L’ETPA place la pratique au cœur de cette formation photo qui mène aux métiers de la photographie. 2 ans pour lancer sa carrière de photographe professionnel.

Formation Praticien Photographe :
un sésame vers l’expertise photographique

À la fois pratique et créatif, le cycle Praticien Photographe est davantage orienté vers la prise de vue et le traitement de l’image. Nos étudiants abordent l’ensemble des techniques requises pour devenir photographe et apprendre la pratique photographique professionnelle. Nos équipes pédagogiques qui les accompagnent sur ce cycle sont très majoritairement des professionnels qui au-delà d’enseigner, les préparent au mieux à entrer dans la réalité du métier.
L’école de photographie ETPA conçoit un parcours pédagogique réunissant :

Des cours axés sur la prise de vue et le traitement de l’image

Ils abordent l’ensemble des techniques requises pour une pratique photographique professionnelle.

4 semaines de stage en entreprise

Une plongée dans le quotidien des photographes professionnels, et une opportunité pour l’étudiant de parfaire ses compétences et de préparer son insertion dans le métier.

Informations

  • Durée : 2 ans
  • Diplôme : Praticien Photographe
  • Niveau requis : Bac
  • Campus : Toulouse
  • Fiche formation

À l’issue de leur formation, les étudiants pourront intégrer une structure ou exercer leur métier en tant qu’indépendant, ou bien approfondir leur parcours de formation en postulant en 3ème année d’approfondissement photographique à l’ETPA, titre RNCP 37333 de niveau 6 (équivalent Bac+3).

L'école

Parmi les plus anciennes écoles de photographie françaises, l’école ETPA, forte de ses quarante  années d’expérience, offre le meilleur à ses classes pour devenir photographe et veille à ce que chacun de ses étudiants révèle son talent dans la maîtrise de ses environnements professionnels, techniques et artistiques.

À la fois pratique et créative, la classe de praticien photographe est davantage orientée vers la prise de vue et le traitement de l’image.

Les étudiants peuvent ensuite se diriger vers une 3ème année qui leur permet de se perfectionner dans les conditions d’une agence ou d’un studio de création, au contact de personnalités de la photographie.

1
duhamel-p-dsc6143-01.jpgduhamel-p-dsc6798-03.jpgqueyras-4s-laora-bleu-de-chanel-bd.jpg
panorama-sans-titre4c.jpgaby-4s-dsc-2218-bd.jpg584021375ac2e.jpg
2

La formation

Consacrée aux techniques de prise de vue analogiques et numériques, ainsi qu'au laboratoire noir et blanc, la 1ère année de la formation Praticien Photographe égrène les bases de la photographie pour immerger immédiatement les étudiants dans leur future carrière.

Articulé autour de cours de technologie du matériel photo, d’histoire de la photographie et de sémiologie de l’image, le programme s'enrichit aussi de conférences animées par des intervenants prestigieux. Les élèves profitent d'un équipement complet pour acquérir la pratique et s'essayer aux différentes situations du métier.

Programme

Traitement de l'image

Etpa formation
Outre la formation sur logiciels, cet apprentissage est complété par l'étalonnage d'une chaîne graphique et la chromie des images en vue de la gestion des tirages numériques.

Histoire de l'art

Etpa formation
Analyse comparative d'œuvres d'art pour permettre aux étudiants d'acquérir les références artistiques nécessaires à leur future profession.

Sémiologie de l’image

Etpa formation
Ce cours propose une approche critique et philosophique de la photographie.

Conférence

Etpa formation
Au plus près des professionnels, de leurs besoins et de leur réalité, l’ETPA organise des rencontres, où professionnels prodiguent nombre de conseils, et partagent leur expérience sur le terrain.

Culture juridique appliquée

Etpa formation
Lorsqu’ils exerceront leur activité professionnelle de photographe, les étudiants diplômés de l’ETPA pourront s’appuyer sur de solides connaissances en matière juridique, afin de défendre au mieux leurs intérêts et l’intégrité de leur travaux.

Prise de vue

Etpa formation
Le but de ce cours est de maîtriser la prise de vue sous tous ses angles. Il est consacré à l'image noir et blanc ou couleur, analogique ou numérique, dans des domaines aussi variés que la publicité, l'architecture, la mode, le portrait, le reportage, etc. Les cours ont lieu pour la plupart en studio, en éclairage électronique ou tungstène. Cependant, certains thèmes sont traités en extérieur (architecture, décoration, photographie de nuit, etc.). En plus de cet enseignement intensif, les étudiants doivent réaliser des reportages et des travaux personnels sur des thèmes spécifiques (autoportraits, illustrations de thèmes, etc.).

Laboratoire noir & blanc et couleur

Etpa formation
Formés aux techniques de laboratoire analogiques et numériques, les étudiants travaillent sur des agrandisseurs équipés jusqu'au format 4x5. Le développement couleur des films est réalisé sur une machine transfert. Les agrandissements sont effectués dans notre laboratoire équipé d'un agrandisseur numérique EPSILON DURST et d'une développeuse RA-4. Le meilleur de la technologie photographique professionnelle.

Technologie de la photographie

Etpa formation
Ce cours est consacré aux différents supports de prise de vue et de tirage, aux machines analogiques (développeuse, tireuse...), au matériel numérique (appareils et objectifs photographiques, scanners, imprimantes...).

Histoire de la photographie

Etpa formation
Ici, l'histoire de la photographie est retracée par le biais d'analyses comparatives.

Workshops

Etpa formation
A ces enseignements viennent s’ajouter des modules complémentaires, visant à permettre aux étudiants de se former sur d’autres types de supports et d’outils (Capture One, édition, mode, culinaire, vidéo, web, culture juridique, commandes…).

Les professeurs :

remi-carayon-professeur-prise-de-vue-etpa

Rémi Carayon

Prise de vue

J'ai fait mes études de photographie à l'ETPA où j'ai obtenu le Grand Prix en 2008. J'ai ensuite participé à plusieurs résidences artistiques et travaillé en tant que photographe d'architecture et de reportages d'entreprises. Je suis ensuite revenu à l'ETPA pour y enseigner la prise de vue et le laboratoire couleur numérique.

Stéphane Redon : Professeur prise de vue à l'ETPA

Stéphane Redon

Professeur à l'ETPA

L’enseignement permet d’être au contact des futurs acteurs de la photographie, de les faire progresser et de vivre en temps réel l’évolution de chaque étudiant. Cela leur permet ainsi d'acquérir les bases techniques nécessaires à l'utilisation optimum de l'outil photographique, en abordant les différents grands thèmes de la photographie.

franck-galy-professeur-tirage-et-postproduction-numerique-etpa

Franck Galy

Traitement de l'image
& Laboratoire

Étudiant en BTS Photographie, j’ai pu acquérir le savoir technique de la profession et aussi me familiariser au milieu professionnel grâce à la formation et aux différents stages. [...] Et c'est fort de cette expérience professionnelle que je suis revenu à l'ETPA en tant qu'enseignant, dans la spécialité tirage et postproduction numérique, et ainsi transmettre aux étudiants ce que j'ai pu apprendre afin qu'ils possèdent les outils pour s'exprimer photographiquement.

stephane-donnary.jpg

Stéphane Donnary

Technologie
des équipements

Plus qu'une simple passion, la photographie m'a permis de rencontrer de nombreuses personnes qui ont su enrichir mon savoir et savoir-faire tout au long de ma carrière de photographe. Maintenant, c'est à mon tour de transmettre ce savoir et savoir-faire à travers une matière qui me permet de faire le lien entre la théorie et la pratique photographique.

Les rendez-vous à ne pas manquer

rdv-orientation

Les rendez-vous de l’orientation : un outil clé pour les futurs étudiants de l’école

Parfois, avant même d’avoir obtenu leur diplôme du baccalauréat, les étudiants se trouvent déjà confrontés au défi de choisir la formation qui correspondra le mieux à leurs aspirations. Dans le but de les accompagner et de simplifier les étapes cruciales qui jalonnent leur parcours, l'ETPA a récemment mis en place une vidéo, intitulée “Les Rendez-Vous de l’Orientation”, en vue de les aider à préparer au mieux leur entrée dans le monde des études supérieures, de vivre leur scolarité le plus sereinement possible et de se projeter avec optimisme dans leur avenir professionnel.Les temps fortsComment aider nos étudiants tout au long de leur scolarité ? Quels sont les temps forts qui marquent leur parcours éducatif ? Comment les éclairer au mieux pour qu’ils puissent prendre les meilleures décisions possibles et atteindre leurs objectifs académiques et professionnels ? C’est en se posant ces questions que les équipes éducatives de l’ETPA ont élaboré l’idée de cette vidéo, capable d’accompagner les étudiants dans les divers challenges qu’ils seront amenés à rencontrer dans le quotidien de leur scolarité.Comment postuler à l'ETPA ?C’est une question-clé dans le parcours des étudiants, qui ont à cœur de faire le choix le plus judicieux, et de se tourner vers une école qui leur permettra d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. Dans cette phase, ils doivent avoir une idée claire de leurs divers critères de sélection – qui peuvent être d’ordre académique (quels sont les programmes des formations ? à quel niveau d’études forment-elles ?…), géographique, financier, ou encore logistique. Dans cette vidéo des “Rendez-Vous de l’Orientation”, les étudiants découvrent la nécessité d'être renseignés et motivés vis à vis de la photographie, en participant aux Journées Portes Ouvertes, aux Stages Découverte, en allant voir des expositions photo et autres.Les réponses à vos questions sont dans cette vidéo :

Epta - nous rencontrer
zoom-photo-en-couserans

[EVENEMENT] L'ETPA est partenaire du festival ZOOM PHOTO en Couserans

L'ETPA est fier d'être partenaire de la troisième édition du festival ZOOM PHOTO en Couserans qui aura lieu cette année du 9 au 12 mai dans la commune de Seix en Ariège. Co-organisé par plusieurs associations, dont les collectifs Trigone et Déclic, composés notamment de plusieurs de nos anciens étudiants.Du jeudi 9 au dimanche 12 mai, la ville de Seix va s'animer. De quoi fêter chaleureusement le printemps et partager un temps convivial autour de la photographie, auquel se joignent des acteurs de la musique, de la lecture et du spectacle vivant.Pour l’occasion, une programmation exceptionnelle se concentre sur le village pour susciter l’échange et la rencontre : Expositions, parcours photo dans l’espace public, ateliers culturels, concerts, spectacles, débats et rencontres avec les photographes invité·e·s. Au programme :Jeudi 09 Mai :14h00 - Parcours inaugural des expositions en musique18h30 - Inauguration du festival21h00 - Soirée d’inauguration / Spectacle Piano BarbareVendredi 10 Mai :10h00 - Atelier développement aux plantes avec Tao Douay14h00 - Atelier Jeux en famille21h00 - Soirée de projectionSamedi 11 Mai :10h30 - Table ronde14h00 - Atelier développement avec le collectif Déclic14h30 - Visite commentée au château15h30 - Visite commentée au presbytère16h45 - Visite commentée à la chapelle17h45 - Visite commentée à la rivière21h00 - Soirée de projectionDimanche 12 Mai :14h00 - Ateliers sténopé avec le collectif Trigone14h30 - Visite commentée à la médiathèque15h45 - Visite commentée à la mairie16h45 - Visite commentée au BusD'anciens étudiants de l'ETPA y exposeront leurs travaux. Mathis Benestebe exposera "Ventricule gauche", Pauline THOLLET "Le ballet des grenouilles". Tao Douay animera un atelier de développement aux plantes, le collectif Déclic animera un atelier Tirage argentique, etc..Pour en savoir plus : Email : accueilfestivalzoomphoto@gmail.comSite : autres-directions.frTel : 06 69 27 36 80

Epta - nous rencontrer
ateliers-photo-minia

[ATELIERS PHOTO] Apprenez auprès de professionnels de la photographie !

Participez à nos ateliers photographie tous les mercredis de 14h30 à 16h30, à partir du 15 mai 2024 !L'ETPA vous ouvre ses portes chaque mercredi à partir du 15 mai 2024 pour vous proposer de participer à des ateliers photographie gratuits et ouverts à tous les passionnés de photographie. Ces ateliers, vous permettront de rencontrer des professionnels de la photographie et d'avoir également des conseils de leur part dans la réalisation ou le perfectionnement de votre portfolio de photographe. Ils offrent une occasion unique d’apprendre et se perfectionner dans un cadre d’apprentissage stimulant, encadré par un professeur expert dans ce domaine.Au programme :Nous vous proposons cet atelier pour découvrir l'ETPA et apprendre auprès de professionnels de la photographie expérimentés. L'objectif est de vous accompagner et vous aider à révéler votre potentiel à travers des conseils à la fois techniques et artistiques autour de vos créations. Nous vous proposons donc un suivi personnalisé, basé sur vos créations et votre univers artistique. Au programme des ateliers:- Analyse de vos Photos : Apportez vos travaux et recevez des conseils avisés de nos professeurs experts pour améliorer votre technique et votre créativité.- Améliorez votre Portfolio : Bénéficiez de conseils pour perfectionner votre portfolio et mettre en valeur votre talent.- Découverte des locaux et du matériel : Visitez le campus et découvrez le matériel utilisé par nos étudiants pour donner vie à leurs projets artistiques.‍‍Cet atelier est l'occasion de plonger dans l'univers professionnel de l'image et d'explorer les possibilités offertes par nos formations.Inscrivez vous gratuitement Informations pratiques :Tous les mercredis à partir du 15 mai 2024.De 14h30 à 16h30Les ateliers sont gratuitsAdresse :50 routes de Narbonne,31320 Auzeville - TolosaneAccessibilité :METRO LIGNE B – ARRÊT RAMONVILLE ST AGNEBUS ligne 6 – ARRÊT MOULIN ARMAND 

Epta - nous rencontrer
vincent-antonin-3

[TEMOIGNAGE D'ANCIENS] Antonin Vincent, photographe officiel des 24h du Mans répond à nos questions.

Antonin Vincent, ancien étudiant en BTS PHOTOGRAPHIE Promotion 2016, parcourt désormais le monde pour photographier les courses automobiles les plus célèbres, des 24h du Mans en passant par le Paris Dakar ou encore la Pikes Peak International Hill Climb. Il nous avait fait l'honneur de venir donner une conférence spéciale en février. A cette occasion, nous lui avions posé quelques questions. Dans cette interview, vous pourrez en savoir plus sur ses études à l'ETPA, son métier, ses projets mais aussi en savoir plus sur le domaine de la photographie dans le sport automobile.Qu’est ce qui t’a amené à t’inscrire au BTS PHOTO à l’ETPA ?C’était la passion de la photo et l'envie de développer ça, et de voir si je pouvais me faire une place dans ce monde. Pourquoi souhaitais-tu travailler dans ce secteur précisément ? C’est venu naturellement. J’ai toujours eu envie de partager ce que je pouvais voir ou vivre, J’avais envie de partager ma passion pour l’automobile par la photographie. Qu’est-ce que la formation t’a apportée ? Ça m'a apporté en culture, en développement de réseaux et les stages aussi m'ont énormément apporté, ça m’a permis de voir le terrain, voir comment ça se passe, de rencontrer des gens.  J'ai fait mon premier stage chez centrale Dupont, un labo à Bordeaux. Et ensuite pour l'Agence DPPI pour laquelle je bosse aujourd'hui, en freelance, avec laquelle je couvre tous les principaux événements sportifs dans l'automobile dans le monde entier.  L’agence DDPI voulait me reprendre après ce second stage mais je voulais également profiter de mon stage pour faire quelque chose de totalement différent. J'ai alors fait mon stage en studio chez astuces Prod à Paris qui était le Studio Citroën à l'époque. On faisait toute la production d'images autour de Citroën, c'était super enrichissant, mais je me suis rendu compte que je préférais vraiment l’aspect reportage qui me plaisait plutôt que passer une journée en studio et en retouche. C'est pour ça que je me suis dirigé vers le reportage et la photographie de course automobile ensuite.   Qu'est ce qui t'a le plus marqué pendant ces années à l'écoles ?Les années étudiantes, ce sont toujours des bons moments. Les cours de culture générale de M. Réthoré. Ça fait partie des choses dont je me souviens parce que c'était super enrichissant. Il a ouvert ma culture photographique. Cela m’a permis de m'ouvrir des horizons que je n’aurais jamais découvert sans l'école.   Comment s’est passée ton immersion professionnelle à ta sortie de l’ETPA ? Lors de mon stage à l’agence DPPI, on restait beaucoup en agence car il y aussi beaucoup de travail d’archives. J'ai un peu poussé en leur rappelant que c’était un stage de prise de vue, qu’il fallait que je fasse des photos et ils m'ont emmené deux fois sur le terrain à des courses de championnat de France. À la fin de ce stage, je commençais à voir que je pouvais avoir des opportunités avec eux. J’ai donc créé ma micro-entreprise, l’été entre la première et la deuxième année. Et c'est vraiment le message qui est important à faire passer, je pense, c'est qu'il ne faut pas s'arrêter à l'école. Il faut vraiment aller plus loin. En deuxième année, le week-end, j'allais parfois travailler pour l'agence.    L’après-midi de mon dernier examen de BTS, je partais au Mans pour couvrir les 24 heures. Et le jour où j'ai eu le résultat du BTS, j'étais en reportage pour Peugeot !!   Quel est ton métier actuel et en quoi consistent tes missions ?  Je suis photographe reporter de sport automobile, je couvre des compétitions automobiles. Je ramène des reportages tout simplement pour différents clients. Je suis freelance en statut artiste auteur.  Mon métier c’est de raconter tout un weekend de course. Par exemple, un Grand Prix de Formule 1, c'est 4 jours, du jeudi au dimanche, où je dois avec mon appareil photo raconter tout ce qui se passe. Mais je couvre aussi d’autres évènements, je fais le Paris-Dakar et c'est 2 mondes totalement opposés.  C’est 2 semaines de rallye, dont 3 semaines sur place, c'est un rallye itinérant en Arabie saoudite, on s'arrête à un endroit pour prendre tous les concurrents qui passent en photo, c'est totalement différent. Dans tous les cas, on travaille en équipe parce qu’il faut impérativement être à plusieurs pour la plupart des reportages, et pouvoir vraiment bien raconter.   Cela correspondait à tes attentes ?   Complètement, c’était mon rêve !! Aujourd’hui j’ai un métier qui me permet de faire le lien entre mes deux passions, l’automobile et la photographie.    Quelles sont les compétences ou qualités demandées pour faire ce métier ?   Il faut être passionné avant tout, parce que cela demande beaucoup de sacrifices. Il faut savoir travailler en équipe.  Cela demande beaucoup d’effort mais en revanche, si on fait ça pour soi, par passion alors c’est différent. Comme on dit souvent, il suffit de faire un métier qui te passionne pour ne pas avoir l’impression de travailler.    Qu’est ce qui te plaît dans ton travail actuellement ?  J’aime lier mes deux passions, l’automobile et la photographie, voyager et aussi témoigner par mes photos de l’histoire d’un sport qui s’écrit.   Quel est le projet sur lequel tu as le plus aimé travailler, celui dont tu es le plus fier ? Je dirais la mythique course Pikes Peak International Hill Climb aux États-Unis dans le Colorado. C'est une course en montagne de 20km qui monte à 4300m d'altitude. Il fait trop chaud la journée donc la course débute tôt au lever de soleil. Il y a la route qui serpente avec la belle lumière et la mer de nuages au fond, c'est juste magique. Ça me faisait rêver plus petit et j'ai pris un plaisir fou à la couvrir.   Comment te projettes-tu pour la suite ?  La photographie de course automobile, c’est énormément de sacrifices personnels, beaucoup de déplacement. Dans l’avenir, j’envisage pourquoi pas de me stabiliser avec de la photographie de reportage, mais pourquoi pas de chantier en entreprise par exemple. On verra plus tard, pour le moment, je profite à fond de vivre mon rêve !  

Epta - nous rencontrer
michel-poivert-catherine-peter-2020

[LES GRANDS TEMOINS DE LA PHOTOGRAPHIE] - Retour sur la conférence de Michel POIVERT, historien de la photographie

Le vendredi 29 mars 2024, nous recevions Michel Poivert, 48ème invité du cycle « Les Grands témoins de la photographie », crée en 2008 et modéré par Philippe Guionie, enseignant en Cultures et sémiologie à l’ETPA. « Courants de la photographie contemporaine » était le thème d’une intervention dense et inédite.Michel Poivert, un invité d'exceptionMichel Poivert est Professeur d'histoire de l'art à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, où il a fondé la chaire d’histoire de la photographie, il est critique et commissaire d'exposition, et préside le Collège international de photographie du Grand Paris (CIPGP).Il a notamment publié La photographie contemporaine (Flammarion, 2018), L’image au service de la révolution (Le Point du Jour Éditeurs, 2006), Gilles Caron, le conflit intérieur (Photosynthèse, 2012), Brève histoire de la photographie, essai (Hazan, 2015), Les Peintres photographes (Mazenod, 2017), Gilles Caron, 1968 (Flammarion, 2018) et 50 ans de photographie française de 1970 à nos jours (Textuel, 2019). Il a notamment organisé les expositions « La Région humaine », Musée d’art contemporain de Lyon (2006), « L’Événement, les images comme acteur de l’histoire », au Jeu de Paume à Paris, (2007), "Gilles Caron, le conflit intérieur" (Musée de l'Elysée, Lausanne, 2013), "Nadar, la Norme et le Caprice" (Multimedia Art Museum, Moscou, 2015), « Gilles Caron Paris 1968 » (Hôtel de Ville, Paris, 2018), Philippe Chancel Datazone, (Arles, 2019), « 50 ans de photographie française » (Palais Royal, Paris 2020).les enjeux contemporains de la photographieTout au long de cette journée, Michel Poivert a tenu une conférence captivante sur les enjeux contemporains de la photographie. Au fil de ses propos, il a soulevé des questions profondes sur la production de récits, le travail sur le passé et la mémoire, offrant une réflexion éclairante sur l'évolution de la photographie dans le contexte moderne.L'historien a débuté en explorant la notion d'un nouvel archétype d'historien : celui du présent. Contrairement à la vision traditionnelle de l'historien comme observateur détaché du passé, Michel Poivert souligne l'importance de se saisir des artistes vivants sans le recul temporel habituel. Cette approche implique un risque inhérent de se tromper, de faire des hypothèses de récits qui se transforment et s'invalident au fil du temps.L'histoire récente de la photographie, selon Michel Poivert, a été marquée par des bouleversements significatifs, amorcés dès les années 90 avec l'émergence de l'art contemporain. Cette période a vu la photographie se libérer des contraintes du reportage pour s'épanouir dans de nouveaux domaines artistiques. Le livre est devenu un espace privilégié où le nom du photographe prend de l'importance, transcendant ainsi la simple fonction documentaire des images.L'avènement du numériqueUne transformation majeure s'est produite avec l'avènement du numérique, mettant fin à l'ère industrielle de la photographie argentique. Ce changement a été perçu comme une "violence considérable" par Michel Poivert, bousculant les savoir-faire établis et redéfinissant la photographie en tant que médium. Désormais, la frontière entre photographie et image s'est estompée, ouvrant la voie à de nouvelles explorations artistiques.L'évolution vers le numérique a également redéfini le marché de la photographie, où la quête d'excellence et d'unicité prime désormais. Les grands tireurs sont devenus des figures incontournables, contribuant à la consécration de la photographie en tant qu'œuvre d'art. Cependant, Michel Poivert souligne que cette transition a également posé des défis, notamment la nécessité de réinventer le médium pour s'adapter à ce nouvel environnement.Une approche écologique et écosophique de la photographieDans cette optique, notre intervenant encourage une approche écologique de la photographie, où l'obsolescence n'est pas perçue comme un obstacle mais comme une opportunité de penser une culture anténumérique. Il propose une "archéologie du médium", invitant les artistes à se libérer des contraintes du progrès et à explorer les richesses du passé. Cette réflexion s'inscrit dans une perspective plus large sur le rapport au temps, où la décélération et la résonnance  deviennent des concepts clés. Michel Poivert a mis en lumière la manière dont les artistes contemporains explorent les concepts de contamination et de résilience à travers leur pratique photographique. En s'appuyant sur des exemples concrets, il a illustré comment certains photographes repensent leur rapport à l'environnement et à la durabilité en utilisant des techniques et des matériaux alternatifs. Cette approche, qu'il qualifie de "photographie écosophique", témoigne d'une volonté de révéler les conséquences de l'activité humaine sur la planète tout en cherchant des voies de résistance et de régénération. Par le biais de leurs œuvres, ces artistes offrent ainsi une réflexion profonde sur la relation complexe entre l'homme et son environnement, incitant à une prise de conscience et à une action collective face aux défis écologiques contemporains.La conférence de Michel Poivert à l'ETPA a été bien plus qu'une simple rétrospective historique. Elle a été une invitation à repenser la photographie dans un contexte contemporain, à explorer de nouveaux horizons artistiques et à réinventer les récits visuels pour les générations futures. L'ETPA remercie chaleureusement Monsieur Poivert et Monsieur Guionie, d'avoir apporter cet éclairage à nos étudiants pour cette dernière conférence de l'année des Grands Témoins de la Photographie. 

Epta - nous rencontrer
cloe-harent-louisa-ben

[ALUMNI] Cloé Harent, mention spéciale 2019, sélectionnée au Tremplin Jeunes Talents 2024

Cloé Harent, mention spéciale du jury 2019 du Grand Prix Photo ETPA, vient d’être sélectionnée pour entrer en résidence de création en Normandie, dans le cadre du programme Tremplin Jeunes Talents 2024 de Planches Contact, le festival photo de Deauville.Le Tremplin Jeunes Talents 2024 : mettre à l’honneur les jeunes talents de la photoLe festival de photo de Deauville "Planches Contact" est chaque année l'occasion de mettre à l'honneur des artistes photographes, qu'ils soient émergents ou établis, en mettant en lumière le travail qu'ils ont élaboré. Ce rendez-vous incontournable pour tous les passionnés de photographie est une occasion unique de célébrer cet art sous toutes ses formes.C’est dans le cadre de cet événement qu’un jury de professionnels - présidé par Sarah Moon - sélectionne chaque année une poignée de jeunes artistes en vue d’intégrer le dispositif de création Tremplin Jeunes Talents. Pour l’édition 2024, parmi les cinq artistes choisis, l’ETPA est fière d’annoncer la présence de Cloé Harent, mention spéciale du Grand Prix Photo 2019.Créé en 2016, le Tremplin Jeunes Talents a pour objectif de célébrer la photographie émergente, à travers le travail de cinq jeunes artistes triés sur le volet. Pendant leur résidence à Deauville, qui se déroule en 4 temps, ils profitent des conseils et de l’accompagnement éditorial, artistique et logistique de l’équipe du festival. Au fil des séances de travail, ils mettent au point un projet photographique unique, qu’ils auront par la suite l’occasion d’exposer au grand public lors de la 15e édition du festival, prévue du 19 octobre 2024 au 5 janvier 2025.Cloé Harent, une montée en puissance entre poésie et ruralitéDiplômée de l’ETPA en 2019, Cloé Harent s’est déjà fait un nom dans le milieu de la photographie, où elle élabore un travail “sur le temps qui passe, [...] la trace de l’homme dans le temps. L’importance de la ruralité, des traditions, les références aux anciens sont autant de pistes” qu’elle explore avec finesse et sensibilité, et qui lui ont valu une reconnaissance croissante. Elle faisait déjà parler d’elle en 2021, alors lauréate du Prix ISEM Jeune Photographe (ImageSingulières - ETPA), puis en 2023 lorsqu’elle a intégré le Mentorat Photographique VU’ / Fonds Régnier pour la Création. En parallèle, sa reconnaissance grandissante l’amène à photographier quelques grands acteurs français comme Louis Garrel, Pierre Niney ou encore Raphaël Quenard.Un grand bravo à la jeune artiste, à qui l’on souhaite une brillante continuation dans son parcours artistique, dans lequel elle aspire à “aller à la rencontre de l’humain, de l’animal, du végétal, [et à] apporter une vision poétique sur ces paysages inspirants.”Découvrez le travail de Chloé Harent :© Louisa Ben

Epta - nous rencontrer

Processus d'inscription

preinscription.svg

Préinscription

Je m’inscris : En ligne, pièces jointes, prise de rdv

entretient.svg

Entretien de motivation

Rendez-vous, voire test et visite du campus

reponse.svg

Réponse d’acceptation

Réponse sous 15 jours maximum

rentree.svg

Rentrée scolaire Septembre

Vous recevrez par courrier vos instructions et dates de rentrée

Etpa - Contactez-nous

Contact

Pour toute information, vous pouvez contacter nos équipes par téléphone, mail ou courrier.

ETPA TOULOUSE
50 route de Narbonne
31320 Auzeville-Tolosane
+33 (0)5 34 40 12 00
toulouse@etpa.com