1663339896-laureat-harent-mentorat-vu-fonds-regnier-2

[ALUMNI] Cloé Harent lauréate du prochain Mentorat Vu'/Fonds Régnier pour la Création

16/09/2022 - 3 minutes
Actualité

Alors que les travaux des lauréats de la 2e édition du mentorat VU’ / Fonds Régnier pour la Création sont actuellement exposés à Paris, ce sont les noms des lauréats de la 3e édition qui ont été récemment dévoilés. Parmi eux, l’ETPA est fière d’annoncer la présence d’une ancienne étudiante de la section photo de l’école : Cloé Harent.

Cloé Harent : de l’urgence de photographier

Lorsqu’elle sort des rangs de l’ETPA, Cloé Harent travaille déjà en tant que photographe professionnelle. Elle n’a pas attendu l’obtention de son diplôme pour exercer son activité, pressée de faire parler son appareil. Au Grand Prix ETPA 2019, elle se fait remarquer en obtenant le Prix Spécial du Jury, avec sa série Presque trop tard, qu’elle consacre à ses grands-parents et au lien fragile qu’ils entretiennent encore avec la vie. Dès ces prémices, l’artiste évoque cette urgence qui caractérisera sa démarche artistique : l’urgence de saisir les derniers instants, de garder une trace, de fixer pour ne pas oublier. “Il faut vite immortaliser ce qui est sur le point de non retour, qui subsiste, qui se fait de plus en plus rare... La photographie soulage car elle devient la sauvegarde visuelle d’une mémoire mentale flottante”, dira-t-elle par ailleurs.

C’est donc son travail et cette démarche qui lui est propre qui ont su toucher les membres du jury du Mentorat VU’/ Fonds Régnier pour la Création, et dont le choix s’est porté sur l’ancienne étudiante de l’ETPA pour faire partie des 6 lauréats de cette 3e édition.

Mentorat VU’/ Fonds Régnier pour la Création : 9 mois pour apprendre

Le Mentorat VU’/ Fonds Régnier pour la Création est une initiative menée conjointement par l’Agence VU’ et le Fonds Régnier pour la Création. Son objectif : accompagner pendant 9 mois des photographes émergents, afin de les aider à développer leur pratique et apporter à leur travail une meilleure visibilité. Pendant 270 jours, les 6 lauréats auront l’occasion de participer à un grand nombre d’événements (consultations d’experts, rencontres professionnelles, formations du programme VU’ Education, ateliers…), qui leur permettront “d’aiguiser leur compréhension du monde professionnel et leur donner des outils pour inscrire leur singularité dans le paysage de la création contemporaine.” 

A l’issue du programme, les travaux réalisés tout au long de ces 9 mois d’accompagnement seront dévoilés au grand public, dans le cadre d’une exposition qui se tiendra à Paris. Félicitations aux 6 lauréats, et plus particulièrement à Cloé Harent !

1663339906-laureat-harent-mentorat-vu-fonds-regnier-1
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités