meduses.jpg

[EXPO] "Méduses" d'Ida Jakobs - la Nuit Bleue (Quai des Savoirs)

09/09/2021 - 2 minutes
Actualité

Ida Jakobs, promotion 2014 de l’ETPA et Grand Prix de sa promotion, projettera pour la première fois son nouveau projet photographique : Méduses, ou les (r)ires des méduses, le 10 septembre 2021 au Quai des Savoirs, à Toulouse. (Réservation sur le site de l’Usine)

Étude sur le sexe des femmes, manifeste de la vulve, coup de gueule féministe, regard poétique, balade sur le corps-paysage. Ce travail est un peu tout cela à la fois, avec un peu de colère, beaucoup de tendresse et n’aspire à rien d’autre qu’à exister. Pour faire acte.

La projection aura lieu au Quai des Savoirs, à Toulouse, le 10 septembre 2021 entre 20h30 et 23h00, dans le cadre de la Nuit Bleue, pendant le festival EXIT, production de l’Usine – Tournefeuille et le Quai des Savoirs.

Son site

Amoureuse de l’écriture et de la littérature, Ida Jakobs a vu naître son projet à la suite de la lecture d’un texte d’Hélène Cixous, Le Rire de la Méduse. Cet essai exhorte les femmes à créer et s’exprimer.

« J’étais dans une période où je supportais mal la relation que les hommes entretenaient avec les femmes, sur tous les niveaux. Cette lecture a déclenché mon envie de mettre des vulves partout afin de contre-attaquer face à tous ces pénis dessinés que nous voyons partout, depuis toujours, dans tous les recoins. Au départ ma volonté de travailler ce sujet était issue d’une colère ; et cela s’est apaisé au fur et à mesure de la création. Maintenant que le projet est abouti, je dirais qu’il s’agit d’une exploration poétique du corps des femmes. » - Ida Jakobs

Son Instagram

© Crédit photo : Ida Jakobs - Méduses

© Crédit photo portrait : Franck Alix

meduses.jpg
photo-portrait-ida-jakobs-par-franck-alix-web.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités