Lake Chad and a Bodele Dust Plume, Sahara

Les 15 plus belles images de 2015 prisent par la station spatiale internationale

25/01/2016 - 2 minutes
Actualité

Depuis la nuit des temps, l’infini abyssal du ciel étoilé fascine et intrigue les hommes.

En quelques décennies, les progrès de l’astronomie et de la photographie numérique ont ouvert des portes fascinantes pour tous les curieux grâce à des visualisations toujours plus poussées de ce qui compose notre univers.

Outre cette fascination qui a de tout temps émerveillé les hommes, c’est lors des premières sondes envoyées dans l’espace et tout particulièrement les missions Apolo 11 qui ont révélé la beauté intrinsèque de notre propre terre.

Les premières images rapportées par l’équipe de Louis Amstrong en 1969 ont passionné l’humanité tout entière, et près d’un demi-siècle plus tard, les hommes ne se lassent pas de regarder notre planète bleue depuis l’espace. 


La Nasa publie d’ailleurs régulièrement des images (accessibles gratuitement sur leur site) et profite de ce début d’année pour publier une série de 15 clichés photographiés dans l’année passée depuis la station spatiale internationale.

On peut y observer la beauté sauvage des déserts et des océans, mais aussi l’empreinte de plus en plus visible et dense des hommes qui empiètent peu à peu à la surface.

Une manière intéressante de regarder avec du recul cette réalité, tout en contribuant à prendre conscience de l’équilibre aussi inestimable que fragile du berceau qui nous a vus naitre.

NASA Top 15 2015

56a61e83c130a.png
56a61e8077bf2.png
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités