Antonio Jaggie

Les photos urbaines de Antonio Jaggie alias Kostennn

27/04/2016 - 2 minutes
Actualité
Kostennn, de son vrai nom Antonio Jaggie, est un jeune photographe américain originaire du New Jersey.

Il attrape très jeune le virus de la photo, et s’est fait connaitre ces dernières années à travers de nombreuses séries de clichés qui dépeignent le visage d’une Amérique qui a perdue ses rêves de gloire ou de grandeur, et qui se cherche plus que jamais aujourd’hui.

Photographe compulsif, il se définit lui-même comme un explorateur passionné de la jungle urbaine.


Dans ses œuvres, il offre un regard authentique sur ce qui l’entoure, variant sans cesse les cadres, les points de vue et les sujets.

Voyageant d’État en État, il s’intéresse tout particulièrement aux lieux abandonnés, 
délabrés, oubliés, encore hantés de souvenirs dans lesquels règnent des atmosphères lourdes et pesantes. 

Partageant très régulièrement ses travaux sur les réseaux sociaux, il s’est très vite fait un nom et signe désormais toutes ses œuvres par le pseudonyme Kostennn.

Il a déjà publié plus d’un millier de photos sur Instagram et compte aujourd’hui plus de 215 000 abonnés, qui guettent assidument le moindre instantané qu’il publie.

Il propose aussi de nouvelles séries de photos chaque semaine sur son blog personnel, et vous y trouverez ses archives depuis le mois de janvier 2014.

Crédits Photos : Kostennn 

571e253420fc8.jpg
571e25367f4fc.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités