Hiroshi Sugimoto

Les travaux du photographe japonais Hiroshi Sugimoto

22/03/2016 - 2 minutes
Actualité

Hiroshi Sugimoto est un artiste-photographe japonais qui a développé au cours des dernières décennies une approche artistique de la photographie très singulière, en se basant sur des techniques argentiques traditionnelles.

Il tient cette volonté d’une profonde fascination pour la lumière, aussi bien sous sa forme physique que pour tout ce qu’elle symbolise sur le plan spirituel.

Pour lui, le choix du sujet et l’acte de photographier, sont toutes deux des tâches tout aussi essentielles que le choix de la pellicule, de son développement jusqu’à son impression sur un support papier.

Il explore l’histoire entière de la discipline depuis ses débuts, sans jamais se donner la moindre limite quant au choix de ses sujets.Objets de design, paysages, scènes de musées, fossiles, des personnalités telles que Yasser Arafat ou Fidel Castro, mais aussi des phénomènes lumineux tels que la propagation de la lumière sur des matériaux très spécifiques ou encore l’observation de phénomènes électromagnétiques.

À travers ses nombreuses séries, il offre un regard tout aussi fort que délicat sur le monde.

Depuis la fin des années 70, les passionnés d’art ont pu découvrir ses travaux dans les plus grandes galeries du monde, de New York à Tokyo, en passant par Édimbourg, Londres ou Paris, et il continue de travailler et d’exposer encore aujourd’hui.

sugimotohiroshi.com

56f179a5c5c78.jpg
56f1799e9521e.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités