Santiago Borja photo

Santiago Borja, pilote de ligne et photographe en devenir

02/09/2016 - 2 minutes
Actualité
Santiago Borja est un photographe amateur pour le moins atypique qui cumule deux métiers, qui s’ils n’ont pas de rapport direct, se complètent étonnamment bien.

En effet, en plus de pratiquer la photographie de manière intensive depuis quelques années, Santiago Borja est aussi pilote de ligne et vole quotidiennement aux commandes d’un Boeing 767. 

Sa passion pour l’image et son amour pour la beauté intrinsèque de notre planète ne lui font perdre aucune occasion pour capturer des clichés vus du ciel.

Passionné aussi bien par la pureté de la nature que par les mystères intrinsèques qu’évoquent les vastes espaces des grandes villes, son regard parcourt inlassablement le monde.
Il ne rate jamais une occasion pour revenir de voyage avec de nouveaux clichés souvenirs permettant de mieux redécouvrir les nombreux lieux que son travail lui donne l’occasion de survoler ou de visiter.

On peut découvrir sur son site et sur son compte Instagram une très grande variété de sujets et de paysages, allant de choses très classiques de nature et de ville, mais ses réalisations les plus impressionnantes restent évidemment les paysages qu’il capture depuis son cockpit quand il se retrouve au-dessus du monde à plusieurs milliers de mètres d’altitude.

Allez en juger par vous-même pour vous en faire une idée.

Portfolio de Santiago Borja
Instagram de Santiago Borja
57c993e7e159a.jpg
582449f52a3e8.jpg
582449d9416b7.jpg
582449e6a3559.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités