close
Venez à notre rencontre ! VISITES PRIVÉES (sur rendez-vous) Plus d'infos

High Key

La photographie est un univers riche en techniques et en méthodes de travail. Parmi ces dernières réside une façon très artistique et visuelle de pouvoir réaliser des photos : il s’agit du High Key. Fondée sur la prédominance du blanc sur le noir, nous vous en disons plus sur cet esthétique unique.

arrow-down-dark

High Key, c'est quoi ?

Le High Key (high key photography en anglais ) est un concept qui fait partie du monde de la photographie. Pour définir ce terme, d’une manière plus générale, le High Key est ce « niveau élevé » traduit littéralement mot par mot. Il correspond à cette atmosphère teintée exclusivement de blanc que nous pouvons retrouver sur une photo.

De ce fait, le fond sera donc blanc ou d’une couleur clarifiée (comme le rose pâle, par exemple). Il faut savoir que le High Key dans le fond, n’est pas qu’une simple surexposition mais, qu’il est le résultat d’une technique minutieuse en lien avec les tons et les jeux de lumières.

Cette technique photographique est principalement utilisée pour tirer des portraits.

 

Une question d’éclairage : la caractéritique de l'image high key

A l'opposé donc du low-key (ou le noir et les tons sombres seront prédominants), le High Key présent sur l'image finale prend donc forme dès la photo prise en studio. En effet, pendant ce temps précieux, toute une réflexion sur l’éclairage artificiel et l'exposition du sujet sera effectuée pour permettre au High Key de se voir assez rapidement. Le flash (orienté de manière déportée vers le haut par exemple) sera souvent la seule source de lumière pour obtenir le rendu voulu.

Ainsi, il faudra faire particulièrement attention à la lumière placée devant le sujet photographié. Celle se plaçant au niveau de l’arrière-plan aura aussi son importance. Le but sera de donner un résultat où règne une homogénéité de la lumière sur toute l'image concernée. Enfin, un travail sur la lumière principale appelée « Key Light » sera aussi utile.

technique photographique et High Key

Dans quel sous-domaine de la photographie peut-on utiliser ce principe du High Key ? Le High Key est, tout simplement, destiné à des photos plus ciblées comme celles représentant un portrait, un mariage voire un univers animalier en mode paysage où le blanc est roi.

L’objectif sera alors de travailler les contrastes, l'exposition, les ISO (International Standards Organization ou Organisation internationale de normalisation en français) d’atténuer le plus possible le fond, les zones d’ombres et celles ayant des tons assombris, tirant sur le noir pour réaliser un portait parfait.

Ils doivent être en quantité minimale dans une photo High Key. Hors studio, divers tests au niveau des tons pourront donc être réalisés par le photographe pour que le High Key soit proche de la perfection et surtout de la situation photographiée.

 

Les outils essentiels pour réussir son high key

Il existe donc des outils perfectionnés qui peuvent être à la portée directe du photographe réalisant une image avec un éclairage High Key. D’abord, l’appareil photo en lui-même, réglé sur le mode manuel. Ce dernier peut, en effet, mettre en avant une sensibilité ISO qui règlera la lumière voulue. Dans cette situation, l’utilisation du flash pourra davantage blanchir la photo dite High Key.

Des logiciels de retouches pourront être indispensables. Gimp ou Lightroom pourront aider le photographe à retoucher les lumières hautes, la clarté, les noirs et tons sombres et la balance des blancs pour obtenir le High Key souhaité.

Les effets du High Key

Le concept du High Key dans l’univers photographique a donc plusieurs visées. Généralement, il met en avant le sujet photographié positionné le plus souvent au centre. Ce sujet prime sur son environnement ou sur l’arrière-plan. Une lumière moins présente mettra en avant comme une part de mystère par le High Key. Parfois, le High Key génère un effet unique de fondu sur certaines photos. Ce détail peut même parfois posséder une touche plus tragique.

Le secret pour réaliser un portrait parfait réside dans l'éclairage (utilisation d'un flash comme source lumineuse par exemple), le travail sur les blanc et tons clairs ainsi que sur l'exposition, qui correspond à la quantité totale de lumière reçue par le capteur numérique pendant la prise de vue.

Comme un art à part entière, il s’oppose totalement au terme Low Key qui concerne des photos aux tons plus sombres, où le noir prédomine.