5a2126d1230cf.jpg

L’ambiance magique des nuits de Tokyo par Yoshito Hasaka

01/12/2017 - 2 minutes
Actualité

En plus d’être designer graphique et ingénieur iOS, le japonais Yoshito Hasaka (aka _F7) réalise également de superbes photographies.
À travers sa ville natale, Tokyo, il constitue une gigantesque toile vivante dans laquelle il aime capturer la densité extrême d’éléments et de gens, dans des ambiances très colorées.
Il aime souvent donner un style graphique et « propre » à ses photographies, cela dépend du contexte qu’il souhaite mettre en valeur.


Pour Yoshito Hasaka, le rôle du photographe dans la société d’aujourd’hui, contrôlée par les réseaux sociaux et les médias, consiste à diffuser des informations à caractère très personnel.
Ensuite, chacun est libre de ressentir, de réfléchir et de réagir à sa manière sur les innombrables sujets qu’ils ne connaîtraient pas sans les réseaux de l’information. La plupart du temps, il utilise son Canon 6D avec un objectif 24-105mm.Pour les prises de vue plus distantes, notamment depuis les toits, il fait appel à un grand-angle Sigma 12-24mm, un téléobjectif Tamron 70-300mm et se sert d’un pied pour les longues pauses.
Il lui arrive de voyager léger, c’est pourquoi il fait aussi régulièrement appel à son iPhone 4 ou son Ricoh GR lors de ses déplacements en ville.


Friand d’inspiration et de nouvelles idées, il admet trouver une profusion de sujets en observant les travaux de photographes amateurs sur Instagram et autre site de photos. 
Cependant, il ne se considère absolument pas comme un photographe, seulement comme un designer en recherche permanente de nouvelles manières de s’exprimer.

Crédit photo @Yoshito Hasaka

5a21254bafaf0.jpg
5a21254b79d22.jpg
5a21254b5ac42.jpg
5a21254b30596.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités