Portrait femme blonde

5 Conseils pour améliorer ses photos de portraits - Partie 3

09/04/2015 - 2 minutes
Actualité
1 - Évitez les objectifs grand ou très grand angle pour faire du portrait ! À moins de chercher un effet très spécifique, cela ne mettra pas en valeur votre modèle. Cela peut cependant s'avérer amusant avec des animaux, mais guère plus ; préférez idéalement une focale fixe ou un zoom sur pied.

2 - Jouez avec la profondeur de champ. Cela permet d'atténuer un fond ou des sources lumineuses. Bien exploité, c'est un très bon moyen pour faire ressortir et mettre en valeur vos sujets.
 
3 - À moins de rechercher un effet particulier, évitez d'avoir un contraste ou une lumière trop importante entre votre sujet et le fond dans lequel il évolue. Vous éviterez ainsi des problèmes de sur ou sous-exposition.

4 - Selon votre boitier et les conditions de prise de vue, l'autofocus classique ou le viseur ne sont pas toujours parfaits, surtout en condition de forte ou très basse lumière. Si vous souhaitez rester en visée automatique, configurez votre boitier pour faire le point en priorité sur les visages ; la plupart des appareils récents proposent cette fonction. Sinon, l'utilisation d'un ViewFinder (viseur que l’on installe contre l’écran) permet un excellent contrôle de la visée, mais il ne se prête pas à toutes les situations.5 - Vous avez un bon cliché très légèrement flou ? Dommage, mais ce n’est pas complètement désespéré. L'utilisation modérée d'un filtre de type "Netteté" ("sharpness" en anglais) dans votre logiciel de retouche pourrait bien vous sauver la vie, et combinez-le subtilement à un très léger 'Bruit médian'.
Notez aussi que si vous utilisez un appareil récent, il est peut-être capable de capturer des photos en très très haute résolution (20, 24 voir 28 Megapixels). Une légère réduction de la résolution originale de l’image pourra aussi vous aider à gagner en netteté sans trop détériorer sa qualité.
> Améliorer ses photos de portraits partie 1
> Améliorer ses photos de portraits partie 2
> Les formations photo à l'ETPA
551a8b4dd51fd.jpg
551a8b473596f.jpg
Sur la même thématique
marianne-thazet-la-baigneuse-residence-factory-2022-1

[EXPO] Exposition de Marianne Thazet avec "Eaux vives" aux journées portes ouvertes

27 janvier 2023

Venez découvrir l'exposition "Eaux vives" de Marianne Thazet à l'ETPA lors des journées portes ouvertes à partir du 27 janvier jusqu'au 11 mars 2023.La série “Eaux vives” de Marianne Thazet est lauréate du programme annuel de la Résidence 1+2 Factory réservé aux anciens étudiants de l’ETPA issus des 10 dernières promotions, en partenariat avec la Résidence 1+2, Nature En Occitanie et le Conseil départemental de la Haute-Garonne.Marianne Thazet, est une ancienne étudiante, diplômée et récompensée en 2019 avec la Mention Spéciale du Jury lors du Grand Prix de l'ETPA.L'artiste est une photographe de l'intime. C'est dans le courant de la photo documentaire qu'elle questionne l'attention sur l'environnement par un regard décalé bien à elle."Eaux vives"Cette série porte sur l’ambivalence de la “collaboration” entre la Nature et l’Homme, où il est aussi bien protecteur que destructeur. La confluence Garonne-Ariège est un lieu de tumulte où se croisent, s'entremêlent, et se débattent deux éléments titanesques qui finalement se fondent l'un dans l'autre et reprennent leur douce coulée. Une allégorie certaine de la cohabitation entre la Nature et l'Homme se dessine sur ces lieux.La Réserve naturelle régionale Confluence Garonne-Ariège est remarquable tant par sa biodiversité que par sa proximité périurbaine avec l’agglomération toulousaine. Cette situation rare et fragile induit des relations complexes et contrastées.Plus je sillonne ce territoire, plus je constate l'imbrication inextricable de ces deux éléments que je cherche à démêler : l’Homme à l'origine de la destruction et l’Homme qui veille à réparer, soigner et éduquer. Tout ici est un équilibre sensible entre ce qui meurt et ce qui renaît. Je parcours ces lieux en constatant les impacts qui leurs sont assénés et les précautions que l’Homme s’efforce de mettre en place pour compenser. J'observe cette histoire d'amour-haine qui tente d'avoir une fin heureuse.© Marianne Thazet, La baigneuse, Résidence 1+2 Factory, 2022.

Etpa - Actualités